Du 1er au 20 décembre, à l’Espace Molière, à Agde, le peintre tarnais Pierre Assémat présentera ses toiles consacrées aux arts du cirque. Révélé en 1966, lors d’une exposition de groupe à Verdalle sous le parrainage d’un autre peintre castrais, Louis Garrigues, Pierre Assémat est très vite remarqué pour ses œuvres à la fois colorées, bien construites et chaleureuses.

Depuis 1967, il ne cesse de poser ses toiles aux cimaises du monde entier : Toulouse, Paris, Québec, Rome, Tokyo, Monaco… La peinture de Pierre Assémat est si narrative que l’on pourrait croire que leur auteur est un conteur. Chaque tableau est une histoire où même les personnages de second plan ne font pas simplement de la figuration. Passionné de cirque depuis l’enfance, cet artiste truculent et fantasque ne pouvait manquer l’occasion de mettre en lumière cet univers vivant et joyeux. Mais si ses toiles semblent constituer un véritable barnum avec trapézistes, clowns, dresseurs d’ours et autres acrobates, la scénographie choisie ne suit pas le fil habituel du genre : les tigres se couchent devant de pulpeuses créatures, tandis que les contorsionnistes défient les lois de l’apesanteur sous les yeux d’un public goguenard. Une grande comédie humaine se joue ainsi sous le chapiteau, sous la conduite d’un pinceau tout en rondeur, bavard et foisonnant.

Anto Alquier dit de lui : « Voici une œuvre expressionniste construite sur la vie, sur le vécu, à l’écart des modes ; un monde singulier, original et attachant, qui provoque le sourire et suscite la curiosité. Après cette première impression, vient le temps de la réflexion, on découvre une forte personnalité qui pose un regard critique, plein d’humour et de tendresse sur nos mœurs et interroge notre humanité. » En somme, voici une exposition extraordinaire, à ne manquer sous aucun prétexte !

La peinture de Pierre ASSEMAT est bavarde. Elle a beaucoup de choses à nous dire si l’on regarde derrière les images qu’elle nous propose. C’est une véritable épopée : chaque tableau fait partie d’une grande fresque thématique d’inspiration historique. Sur les murs de la Galerie Bleue sont accrochés des éléments de  » la Mythologie grecque  » et des  » chemins de Saint Jacques  » l’un et l’autre malicieusement corrigés dans une version actualisée et païenne ! Présent et passé s’entremêlent dans des scènes actuelles pleines de vie où se côtoient de truculents personnages et d’étranges animaux. On pourrait croire, à première  » vue  » à une vision ludique et naïve de ces thèmes, tellement la jovialité et la bonne humeur sont présentes. Des êtres joyeux sont saisis dans la spontanéité de leurs attitudes. Alertes, dynamiques, intégrés dans des décors contemporains, ils expriment sans retenue leurs émotions sous l’œil intéressé de témoins voyeurs qui nous rappellent que notre attitude est parfois celle-ci dans des situations semblables. Car, derrière ces images empruntées à un autre temps, derrière ces scènes cocasses se glisse une vision critique de notre société.

D’un pinceau malicieux, Assémat brosse le portrait des maux de notre époque : le pouvoir de l’argent, l’injustice. Le clin d’œil, la dérision, n’excluent pas la virulence du propos. Les femmes dénudées, les formes généreuses, les chairs éclatantes, les expressions goguenardes traduisent toute la sympathie que le peintre porte à l’humain. Si l’intensité des émotions relève de l’expressionnisme, la couleur aux tonalités chaudes, dans une exubérance retenue, est travaillée avec douceur. La composition s’accommode d’une perspective revisitée selon l’intérêt du décor que le peintre asservit à son histoire. Ombre et lumière modèlent les corps et l’ espace avec vigueur, comme dans une scène de théâtre. Pierre Assémat ne cherche pas à divertir. A travers une figuration singulière, en dehors des influences, à l’écart des modes, c’est une forte personnalité qui pose un regard critique sur les mœurs de notre temps, une interrogation sur notre humanité. (Anto Alquier)

Vous pouvez retrouver l’univers de Pierre Assemat sur son site internet. Signalons également la parution d’un ouvrage qui lui est consacré « L’imaginaire truculent et fantastique de Pierre Assémat » disponible à cette adresse.

La vidéo suivante de Philippe Viala « De Compostelle à l’Olympe » vous permettra de connaître un peu mieux cet artiste attachant. Nous vous encourageons à vous rendre au plus vite admirer toutes ses toiles dans ce superbe lieu qu’est l’Espace Molière à Agde. Cadre superbe propice à la découverte de peintres confirmés, tel Pierre Assémat.

Les photos qui suivent vous donneront une idée de cette exposition et, j’espère, vous donneront envie de vous y rendre avant le 20 décembre. Tous nos remerciements à Philippe « déclencheur magique »  Trépagny pour ses clichés, son talent et sa gentillesse.