Comme on me le faisait remarquer il y a peu, souvent la communication fonctionne relativement mal à Agde. C’est ainsi que je suis tombé totalement par hasard, en revenant de Bessan, sur le concert organisé en haut de la promenade. Au programme : L’Orchestre ELIXYR ! D’autant plus dommage que, franchement, leur prestation était vraiment de qualité. Cela faisait même longtemps que je n’avais pas vu un orchestre pro de ce style à Agde.

Répertoire très actuel alternant chanson française et rythmes du soleil, un cocktail réussi qui a su séduire le public présent et plutôt assez nombreux. Phrase un peu bateau excusable en ce dimanche ensoleillé.

 

Je ne suis pas forcement très objectif mais j’avoue beaucoup apprécier les orchestres populaires avec de nombreux musiciens sur scène, plusieurs chanteurs et des danseuses.
Contrairement à Laurène qui privilégie toujours les décérébrés du bulbe agitant quelques platines pourries devant un public pré-pubère qui n’entend pas la différence entre MP3 et formation symphonique. Phrase d’humeur assez imbécile de ma part car la dite, Laurène, a su prouver qu’elle aussi, malgré sa post-adolescence encore un peu immature, savait apprécier la qualité. Et donc logiquement, je regrette leur disparition progressive de beaucoup de fêtes de village au profit de formations plus réduites. La faute, sans doute, à des coûts importants, trop importants pour de petites communes et à une politique culturelle de certaines villes privilégiant têtes d’affiches (pas forcement populaires) au détriment de formations, d’orchestres véhiculant, eux,  la dite culture populaire au quotidien.

 

Vraiment dommage, donc, que ELIXYR n’ait pas bénéficié d’une promotion plus importante. Mais pour paraphraser cette belle devise philosophique : “Mais quai quon en a à foutre ?“, pour ma part, j’ai passé un très agréable moment et j’espère que les vidéos présentes (fortement inspirées par Fritz Lang période allemande et Coppola période post-parrain) vous le prouveront.

Allez sur leur site internet !