Samedi 7 Juillet s’est déroulée pour la 11ème année consécutive “La Nuit du Jazz” dans le Parc de Belle Isle en Agde. C’est donc dans cet immense espace que se sont réunis petits et grands, célébrités ou musiciens locaux passionnés pour nous faire vivre une soirée riche en swing. Une animation proposée non pas par la commune, pour une fois, mais par le groupe “Jazzinade” qui a d’ailleurs ouvert les festivités dès 18h30 devant un public déjà nombreux.

Et la programmation, pour les amateurs de Jazz, était cette fois encore très riche et bien pensée. Cependant, pour des raisons personnelles (pour la part de Philippe d’ailleurs très personnelles, que je pourrais balancer en raison de “mon statut de post-adolescente un peu immature” qui t’em**** au passage) nous n’avons pas pu assister aux deux derniers concerts : ceux de Suzana Sheiman et de Samy Daussat Trio. Nous sommes un petit peu désolés, mais nous vous proposons tout de même de découvrir les deux premières parties, qui envoyaient déjà pas mal !
Donc je recapépète pour ceux qui n’ont pas suivi le début de cet article, on trouve en première partie “Jazzinade”, un collectif musical devenu association qui réunit une dizaine de musiciens, amateurs certes, mais que nous avons beaucoup apprécié. Mention particulière à Guy Lassalle, président de l’association et guitariste qui nous a accueilli avec beaucoup de gentillesse. Voici en images un extrait de leur performance.

 

Suite à leur prestation, le public était invité à rejoindre les tables pour se régaler d’une paëlla et d’un rosé en provenance des caves de Richemer pour attendre le groupe suivant.

 

C’est donc en déambulant entre les tables que le groupe “Royal Jazz Band” a su capter l’attention du public, à priori ravi d’entendre un peu de Jazz “New Orleans”. Et ce n’était pas pour nous déplaire non plus. La bonne humeur au rendez-vous, un chanteur qui a le même styliste que Carlos, l’accent “American” et des chansons qui nous rappellent “Le livre de la Jungle” de Walt Disney (excusez ma référence, mais comme de toute évidence je suis une post-adolescente immature… Philippe je t’em***** toujours d’ailleurs!)
Voilà donc la démonstration en musique!

 

Pour finir, toutes nos félicitations à l’association JAZZINADE pour avoir su constituer un plateau de grande qualité récompensé par un public très nombreux. Nos seuls regrets sont de ne pas avoir pu y rester plus longtemps et nous espérons que Guy Lassalle ne nous en tiendra pas trop rigueur . Mais comme toute bonne association qui se respecte, il nous est souvent, trop souvent difficile de concilier profession (lucrative) et site internet (qui ne l’est pas). Et quand, en plus, une angine blanche vient se mêler de l’affaire, ça devient franchement compliqué. Pourquoi ne sommes-nous pas nés rentiers ? Bonne question !