Exposition “La part des choses” de Sabine Fillit

du 8 juin au 20 juillet 2019 à la Galerie Annie Gabrielli Montpellier

Vernissage le vendredi 7 juin de 18:30 à 20:30

Choisie par le public lors de l’exposition collective Nous sommes aujourd’hui en septembre dernier, Sabine Fillit revient à la galerie pour présenter La part des choses, sélection de travaux picturaux récents.

Dans ses dessins déjà (dont certains intègrent la présente exposition), les jaillissements de couleur et la dynamique des compositions témoignaient de l’attention que l’artiste porte aux moyens plastiques et à la gamme des effets qu’ils produisent, et de son goût pour les images évocatrices et indicielles. Entre un visible qui se dérobe dans la représentation et une abstraction sensible.

Les œuvres présentées, fruit d’un travail de plusieurs mois, prolongent ces expérimentations sur les médiums, dans une rencontre avec les outils et les gestes, non pour travailler la forme mais pour interroger la couleur dans son déploiement et son rapport à l’espace.

Qu’elle anime les surfaces de papier ou de bois dans la verticalité ou l’horizontalité des formats, Sabine Fillit joue sur l’aspect des couleurs, leur rapprochement, leur dilution et leur intensité pour faire naître des agencements aux tensions et aux scansions singulières. Quand, par exemple, une couleur vient en recouvrir une autre par endroits pour mieux la révéler ou qu’une autre se retire dans un mouvement appuyé ou sous l’effet de la course du pinceau sur une surface déjà badigeonnée. Dans cette série placée à la croisée de la précision et la maîtrise des procédés et de l’aléatoire, les tracés et les plages de couleur semblent avoir leur vie propre : l’outil contraint et dompte le médium alors que la fluidité de ce dernier et la qualité du support le font s’étendre et se répandre.

Ainsi, de contrastes en coulures, de juxtapositions en superpositions, d’aplats en effets de matière, de transparence en opacité et en saturation, toute la palette des effets de la couleur se donne à voir dans ces œuvres qui révèlent de la sorte ses qualités propres et une matérialité toujours renouvelée. Brossée, peignée, essuyée ou encore griffée.

Ainsi, l’œil vagabonde d’un champ coloré à un autre, scrute les sédimentations et franchit les marges, étonné peut-être par la profusion des images et des associations que suggèrent ces effets de surface et de profondeur et par l’impression d’être happé. Cette paradoxale immensité suggérée tiendrait-elle au fait que Sabine Fillit, s’inspirant de façades et du bâti, traite ses supports comme des murs ?

PHF

.

Galerie Annie Gabrielli
33 avenue de Nîmes, Montpellier
+33 (0)6 71 28 53 24
Du mercredi au samedi de 15h00 à 19h00