Conter sans compter !

Organisée par l’association AURAL

accueillie par la ville de MEZE

et le site “grand standing” du château de Girard

19e édition de la Fête du Conte

samedi 1er juin

Quand on conte, on ne compte pas !

Un accueil sans fausse note. Elisabeth, infatigable, bien installée sous un pin centenaire, distribue aux conteuses et conteurs les impédimenta, prémices à une journée réussie : bouteille d’eau porteuse d’un message d’accueil, ticket “origami” pour le repas du soir, petit bocal de douceurs… Une organisation digne des meilleurs contes de fées !

Les conteuses et conteurs, répartis en plusieurs balades, eurent tout le temps de reconnaître leurs “parcours” et suivis de groupes attentifs, représentatifs de toutes les classes d’âge, dès 16h30, se lancèrent dans un feu d’artifice de contes et récits ! Attaché au groupe joliment nommé “coffre“, sous la houlette d’Evelyne, ce sont 11 conteuses et conteurs qui enchantèrent petits et grands depuis un bosquet de pins, les bords de l’étang et enfin un passage voûté, près de l’église.

De l’ondine d’Olivier au château mystérieux de Claude, sagement assis, petits et grands deux heures durant firent la rencontre de personnages étonnants, de lieux magiques, de situations merveilleuses. L’alchimie du conte opérant “on ne vit pas le temps passer“.

De retour au “château” (logique pour un conte), une scène proposa de grands moments autour de devinettes, de récits enlevés agrémentés de musiques et chansons. Deux magnifiques conteuses surent nous entraîner, sans coup férir, dans ces zone de fortes imaginations tournant autour de l’Orient, des milles et une nuits… et plus, si affinités.

Que dire du repas convivial qui s’ensuivit si ce n’est qu’il offrait une variété impressionnante de tielles sétoises (voisines) et autres bonnes choses. Belles rencontres autour des tables où l’on s’éternisa un peu avant de rejoindre le carré d’art L. Jeanjean, avec presque une heure de retard… mais quand on aime on ne conte (compte !) pas.

Un final ébouriffant, un feu d’artifice de conteurs, plus de 20 aux manettes, mais avant un bel hommage à Elisabeth, inaltérable présidente, avec la remise de fleurs bien méritées, offertes par Evelyne au nom de tous.

Un bilan de rêve ! 50 conteurs, et plus, venus d’un peu partout, du sud, certes, mais aussi d’ailleurs, les retrouvailles d’amis, Flo, Benoît, Sophie, Ivan, Doris et bien sûr Jean-Marc, le plaisir d’échanger avec Christine, Evelyne, Paul et… tous les autres, une atmosphère estivale, un cadre enchanteur, ont largement contribué à faire de cette 19e fête le sujet imparable de contes à venir…

ME pour IDHérault

(texte et clichés)

Retrouvez album et photos de la journée sur les pages de Marc Ely et Jean-Claude Rivière