Salon Ob’Art

sixième édition

Le Corum

12 au 14 avril

MONTPELLIER

Art ou artisanat … that is question !

C’est avec, comme chaque année, une sensation de bonheur, de plaisir, mais aussi, de perplexité que l’on ressort de ce Salon.

Plaisir, bonheur, incontestables car il y a vraiment de beaux, de très beaux objets et le savoir-faire de leurs créateurs est, le plus souvent, époustouflant.

Perplexité, car pour le plus grand nombre des exposants, la frontière entre artisanat d’art et art est non seulement ténue mais pratiquement insaisissable !

Un stand comme celui de Frédérique Domergue pourrait, aussi aisément, trouver sa place dans une manifestation ostensiblement “artistique”… Et ce n’est qu’un exemple, je pourrai citer, Juan Paco, TBD, Lise Arcangeli… et bien d’autres.

Le sous titre “objets de créateurs”, finalement, répond mieux au concept que toutes les appellations faisant intervenir le mot “art” !

Frédérique Domergue

Lise Arcangeli

Alors, au risque de paraître provocateur, je me suis arrêté chez Thierry Testut créateur d’Objets d’écriture.

Des stylos colorés, raffinés, réalisés à partir de résines mais surtout d’ébonite. Celle que tourne Thierry a presque 100 ans et le résultat est splendide.

Pour moi, particulièrement, ces stylos ne sont ni des objets d’art, ni, stricto sensu, des objets. Ce sont les instruments incontournables de l’écriture, les prolongements naturels de la main de l’écrivain. Bien sûr mes confrères et moi- même n’en sommes plus à la plume d’oie, ni à la Remington ou l’IBM à boule, non pour la majorité d’entre-nous le clavier est celui de l’ordinateur. Pourtant, à faire glisser les plumes de Thierry Testut sur le papier, faire naître des mots, des phrases, on replonge dans la réalité de l’écriture. On se retrouve dans la configuration idéale, papier, stylo, écrivain ! Et c’est divin !

Thierry Testut crée de très beaux, mais étrangement abordables, instruments pour amoureux de l’écrit, un “Albertas” en résine acrylique, entièrement fait main, c’est 80 euros ! … et c’est à Gémenos qu’on peut les trouver (ou dans les salons) !

ME

Liens

http://www.testut-stylo.fr/

 

Il y a, même, un “petit-poucet”, le Pitchoun, une merveille d’ingéniosité, de discrétion et d’efficacité.