Exposition collective “Aube immédiate, vents tièdes”

du 16 mars au 9 juin 2019 à Mécènes du Sud Montpellier

Vernissage le vendredi 15 mars de 18:30 à 21:00

Une exposition de Victorine Grataloup et Diane Turquety ; avec Nils Alix Tabeling, Mathis Altmann, Dimitra-Ellie Antoniou, Will Benedict, Elsa Brès, Gaëlle Choisne, Mimosa Echard & Michel Blazy, Thierry Fournier, Jean-Marie Perdrix, Dimitri Robert-Rimsky, Julia Rometti & Victor Costales.

“Aube immédiate, vents tièdes” propose une plongée en basses eaux, eaux très basses, celles troubles et oniriques d’un pays qui s’appellerait post-exotique.

Post-exotisme : invention d’un écrivain, Antoine Volodine, le prête-nom d’acteurs/rices d’une entreprise littéraire qui murmurent collectivement l’histoire du XXe siècle, celle qui n’a pas tenu ses promesses.
L’exposition porte la parole de ces fugitif/ves, utopistes de l’extrême, mutant.e.s, chamanes, êtres et objets hybrides : les vaincu.e.s à la frange du réel, les apatrides et les exilé.e.s, les réfugié.e.s dans un port intérieur.

Programme minimum – prendre le risque de la désorientation, éprouver l’étrange et le familier, devenir animal, parler et être parlé.e, se laisser traverser de voix et ne plus s’assigner, entrer en apnée dans les frontières de ses propres territoires.
Programme maximum – revendiquons un hermétisme limpide, le goût du collectif et de la dissidence, du secret et de l’opaque, quand vérité et mensonge ne sont plus contradictoires. Partageons nos réflexions inquiètes et la fiction comme résistance au monde. Quand je dirai je, cela voudra dire nous : nous ou vous, même chose.

Visuel : Atelier Formes Vives

PHF

.

Mécènes du sud Montpellier-Sète
13 rue des Balances, 34000 Montpellier