Exposition MINI MONO de Fatoumata DIABATÉ

Du vendredi 12 octobre au vendredi 23 novembre 2018 à NEGPOS Nîmes

Vernissage vendredi 12 octobre 2018 à 18h30

Fatoumata DIABATÉ

En effet si le travail de Fatoumata Diabaté rencontre aujourd’hui un succès mérité, loin de tous artifices et de toutes tendances, c’est qu’il est tout d’abord d’une très haute qualité et d’une profonde authenticité.

Singulière, son œuvre puise à la fois dans le documentaire (Sutigi – À nous la nuit), le vernaculaire et l’imaginaire (l’Homme en animal, l’Homme en objet) et sa dernière série “Caméléon” emprunte des voies farouchement contemporaines et critiques. “Caméléon” évoque à travers d’habiles travestissements et un jeu de rôles qui n’est pas sans rappeler l’œuvre historique de Cindy Sherman, le triste sort de femmes qui n’hésitent pas à mettre leur vie en danger pour des questions de “paraître”, tentant désespérément de se blanchir la peau en usant de lotions nocives.

Fatoumata DIABATÉ

Fatoumata DIABATÉ, née le 19 septembre 1980 à Bamako, est une photographe malienne.

Fatoumata DIABATÉ

En 2002, après avoir passé neuf mois au centre de formation audiovisuel Promo femmes à Bamako, Elle est l’une des premières à intégrer le Cadre de Promotion pour la Formation en Photographie de Bamako (CFP) qui vise à professionnaliser les photographes maliens, initialement pour un stage de deux semaines. Repérée pour sa motivation et son talent, elle y restera finalement deux ans.

Elle complète ensuite sa formation en Suisse au Centre d’enseignement professionnel de Vevey, puis revient au CFP de Bamako où elle devient assistante technique de 2007 à 2009. Ses études lui ont donné l’occasion de se perfectionner dans la photographie argentique noir et blanc, et de participer à de nombreux ateliers au Mali ainsi qu’à l’étranger.

Elle participe à plusieurs expositions collectives et individuelles et obtient plusieurs récompenses, notamment le Prix Afrique en création de l’Association Française d’Action Artistique (AFAA) obtenu lors de l’édition 2005 des Rencontres africaines de la photographie à Bamako pour son œuvre Touaregs, en gestes et en mouvements.

Fatoumata Diabaté a également réalisé des reportages pour World Press Photo, Oxfam ou encore Rolex.

Portraitiste, photographe social, son travail se focalise principalement sur les femmes et les jeunes générations.

A PROPOS DE NEGPOS

NEGPOS intervient sur la diffusion d’expositionsl’aide à la création, la formation, des projets éditoriaux et des résidences.
NEGPOS développe aussi des actions à caractères sociaux-éducatifs et des formations photographiques à destination de tous les publics.
Pour ses expositions et ses formations, NEGPOS dispose de deux espaces, le FOTOLOFT et le FABLAB, situés à Nîmes dans les quartiers de la Route d’Arles (Némausus) et de Valdegour (ZUP Nord).
NEGPOS organise chaque année à Nîmes deux cycles d’expositions qui essaiment dans la ville : les « Rencontres Images et Ville » et le « Printemps Photographique », ainsi que de nombreuses expositions monographiques ou collectives de février à avril et de septembre à novembre.
NEGPOS est le principal partenaire et maître d’oeuvre de la Biennale Images et Patrimoine (BIP) fondé par l’association Passages de l’image en 2011.
NEGPOS est aussi à l’origine avec les associations Lumière d’encre et Phot’oeil du festival FOTOLIMO situé à la frontière franco-espagnole (Cerbère-Portbou) premier du genre dédié à la frontière et au passage.
NEGPOS représente aujourd’hui quelques quarante photographes venus de tous horizons (Allemagne, Afrique du Sud, France, Brésil, Chili, Chine, Corée, Cuba, Grèce, Japon, Maroc, Mexique, République Dominicaine, Royaume Uni).

.

1, cours Nemausus
30000 Nîmes
04 66 76 23 96
Contact
Site Internet