Une fois n’est pas coutume ! Henri-Michel Morat ayant eu la gentillesse de me proposer son texte, rédigé en 2016, présentant Norma Hecker, il m’a paru difficile de ne pas l’accepter. Qui, mieux que lui, pouvait nous parler d’une artiste dont l’imaginaire porté par le geste, les couleurs, la lumière nous délivre ces fascinants  « messages d’étrangeté » …

Marc Ely

Norma HECKER

Une artiste en quête d’étrangeté

La rencontre…

Au fil de mes promenades du dimanche aux puces de Montpellier j’ai été interpellé par un petit tableau de 22×16 cm qui présentait les caractères qui habituellement guident mes choix, à savoir : ces traces incisives et décisives qu’on trouve aux œuvres d’art qui traversent le temps… Cette peinture acquise ce jour là était discrètement signée Norma HECKER. Je m’enquis donc sur le web des coordonnées de notre artiste et décidais de la rencontrer. Cette rencontre fut le point de départ de dix années d’amitié et de collaboration …

J’appris de Norma qu’elle avait offert ce petit tableau à un de ses professeurs de l’Université Paul Valery de Montpellier et que probablement il m’avait été vendu par ses héritiers !?

DSC01922

« Mes travaux sont des fragments d’un aperçu imaginaire qui s’évade du cadre, vers la gauche, vers la droite, comme des rouleaux de parchemins chinois, et en haut et en bas, qui n’en finit pas… » Norma Hecker

Sa peinture…

Le geste d’abord et la couleur sont souvent à l’origine d’une idée, « révélation de ce que je voudrais faire sans le savoir » dit-elle. Et l’artiste est conduite à une rencontre avec la nature plus qu’à une évocation du paysage. « Le plaisir de chercher l’inconnu », dit-elle encore. « Quand, dans la peinture, la nature devient étrange c’est un peu comme si on perçait un secret ».

Ce geste laisse souvent place à des espaces vides pouvant évoquer pour le chaland visiteur l’impossible à dire de l’immensité du « réel ». Norma Hecker dit que « l’on ne peint jamais que des fragments de l’univers » et c’est bien évident ! Il semblerait d’ailleurs souvent que la peinture aille au delà du format choisi, qu’elle continue au delà du tableau, n’étant en quelque sorte, au format, qu’une modeste transcription de l’humaine perception du réel.

L’artiste nous confie aussi que sa peinture peut évoluer à l’atelier pendant quelques semaines ou quelques mois. « Tu ne peux jamais écrire le mot Fin » disait Picasso. Cependant, à un moment, il faut bien s’arrêter ! L’imaginaire lui, poursuit son chemin.

Si la couleur est aussi parfois à l’origine de la forme ou d’une idée, elle est souvent quand même, en écriture abstraite, au service de l’évocation d’une perception ou d’un sentiment : Le Bleu de cobalt, le Bleu de Prusse, le Vert Anglais ou le Vert Émeraude pour la nature, le Rouge Carmin ou le Vermillon Écarlate pour l’éclatante gaieté et pour la vie, le mouvement , l’étrangeté.

DSC01912Au centre « Retour du Chaos » 184 cm x 150 cm, acrylique, fusain, mine de plomb sur toile

Le Noir enfin revient au service des techniques graphiques acquises à la Maison de la Gravure… La pointe sèche sur Rhénalon permettant un geste rapide et partant, ces noires gravures en mouvement et en légèreté…

Ainsi Norma HECKER a cédé à la tentation de l’abstraction : le motif bien concret de la peinture abstraite ! C’est à dire presque rien que la peinture : le geste, les couleurs, la lumière… Ainsi va-t-elle, comme bien d’autres artistes contemporains, au corps à corps avec la peinture, mais surtout en quête d’étrangeté.

Henri-Michel Morat

Président-fondateur de l’ARPAC

personnagesNorma Hecker – « Personnages »

« Parfois, en peinture, on peut avoir un geste qui remplit à lui seul son espace.

Mais la plupart du temps, ce sont les fragments d’une idée de l’existence d’une création globale continuant en dehors du cadre…et puisque ce monde est vaste, on ne peut qu’en montrer une partie…

La matière n’est pas passive. Des choses étranges ont lieu dans la nature… » Norma Hecker

Bio

Après des études d’art aux Etats-Unis puis en Allemagne, Norma Hecker s’installe dans le sud de la France où elle exerce d’abord le métier de lissier. Elle produit ensuite ses propres tapisseries, de grand format. Dés lors, ses oeuvres (dessins, peintures, tapisseries), qu’il s’agisse de grands travaux abstraits ou de petits formats, mettent l’accent sur le geste de la main, en lien avec l’art oriental de la calligraphie, base d’un voyage d’études en Chine. Par ailleurs, dans les dessins et la peinture, les jeux d’échelle révèlent l’intérêt de l’artiste pour les notions de macrocosme et de microcosme. Norma Hecker considère en effet que toute œuvre, qu’elle soit monumentale ou non, n’est qu’un fragment d’une création globale.

Depuis 1991, Norma Hecker vit et travaille à L’ATELIER DE LAURENQUE près de ROQUEBRUN (Hérault), et plus récemment, aussi à SETE.

Lien

Site de Norma Hecker

Norma Hecker

 

 

 

 

 

 

 

 

Fondation Pioch Pelat – ARPAC

Allée Marie Banégas

511 avenue de la Pompignane

34170 CASTELNAU LE LEZ

tel : 04 67 79 41 11

arpac@free.fr