RUDRESH MAHANTHAPPA’S INDO-PAK COALITION

Rudresh Mahanthappa saxophone alto

Rez Abbasi guitare électrique

Dan Weiss batterie, tabla

Amphi d’O – 21 juillet à 22h

JAZZ au domaine d’O

600x337_indo-pak_coalition_creditethan_levitas

Rudresh Mahanthappa nait en 1971 de parents immigrés du Sous-Continent. Le saxophoniste new-yorkais a d’abord assimilé en profondeur la tradition afro-américaine, avant de redécouvrir ses racines et de fonder en 2008 l’Indo-Pak Coalition, trio de virtuoses dont le nouvel album “Agrima” s’enrichit encore d’influences électro, rock, voire métal, pour une synthèse unique en son genre.

Opéra BERLIOZ – 22 h : un amphi bien empli, une atmosphère plutôt bon enfant, pour accueillir Rudresh et ses deux complices. Un virtuose du saxophone et, incontestablement, deux partenaires qui  ne sont pas, non plus, nés de la dernière pluie. Dan Weiss passant du tabla aux percussions classiques avec aisance, Rez Abbasi sortant de sa guitare des sons étonnants et Rudresh Mahantappa faisant de son saxo à peu près tout ce qu’il veut : la machine est en place.

Résultats à discuter ! Sauf au début du concert, on a très vite la sensation que chaque membre de la « coalition » joue surtout « sa » partie. Dommage, car ils sont excellents.

Un solo de Dan Weiss, brillant mais interminable, annonce la fin du programme et confirme aussi que chacun vit sa vie au sein du trio.

Mis à part l’utilisation du tabla leur jazz reste, finalement, très classique et s’inscrit plus dans une yankee tradition que dans un retour vers une tradition musicale indienne, uniquement effleurée par moment.

Très bon merchandising, on redécouvre ici le pragmatisme américain, avec un surprenant panel, allant de la carte de téléchargement aux chaussettes Indo-Pak ! Avec Rudresh on ne risque pas d’avoir froid aux oreilles… ni aux pieds !

Marc Ely

 

Vidéo

RUDRESH MAHANTHAPPA’S INDO-PAK COALITION

« Alap-Snap » (extrait)