Retour sur Présentation à la Presse le 15 mars

Une salle bien remplie face à une rangée d’intervenants en “ordre de bataille” !

md1

Une phrase de Philippe Saurel : “On ne fait pas de politique avec la Culture ! “

Le ton est donné, en cette fin de matinée on va parler Danse, Culture et 38e Festival MONTPELLIER DANSE.

Avec Michel Miaille, président du festival, tout d’abord quelques aspects stratégiques :

Ce 38e festival ce sera 29 artistes, venant de 12 pays différents et se produisant dans 6 théâtres pour 40 représentations payantes.

Ce sera aussi 47 spectacles gratuits et 29 lieux géographiques situés sur le territoire de la Métropole.

27000 billets à la vente dont 10%  à prix réduits (5€)

Un budget prévisionnel de plus de TROIS millions d’euros et 27% de recettes propres !

Jean-Paul Montanari, à son tour, livre le versant artistique de l’événement.

Sourire mais, pour commencer, quelques appels du pied en direction de l’Etat et du Département dont la participation reste faible au regard de l’importance de l’événement.

Un premier focus sur l’ouverture avec JACOPO GODANI et le Dresden Frankfurt Dance Company, une intéressante association de deux grandes cités allemandes au service de la danse.

C’est une grande compagnie, mais “Il est vrai que tout le monde est passé sur les plateaux de MD, sauf le Bolchoï et le NY City Ballet

Avec la Compania Nacional de Danza et JOSE CARLOS MARTINEZ c’est l’Espagne et Forsythe qui s’invitent au Corum.

La clôture se fera avec le Nederlands Dans Theater et la canadienne CRYSTAL PITE.

Le “clou” de cette saison, probablement l’événement MARLENE MONTEIRO FREITAS et la Batsheva Dance Company (Israel) !

md2

La région ne sera pas oubliée avec les Ballets du Capitole et la soirée “jeunes créateurs israéliens” avec HILLEL KOGAN qui, les 20 et 21 mars, présentera au théâtre Jean Vilar à Montpellier son We Love Arabs.

Et, bien sûr, AKRAM KHAN et la première, en France, de Xenos, une création de ANNE TERESA  DE KEERSMAEKER, projet mené avec le violoncelliste JEAN-GUIHEN QUEYRAS, et deux projets français de MAUD LE PLADEC (CCN Orléans) et MERZOUKI/ATTOU avec Danser Casa.

Une “drôle” de programmation avec trois personnages remarquables, en marche vers une transition entre deux sexes : SOROUR DARABI, PAULA PI et PHIA MENARD. Réflexions sur le corps, le genre…

Danser en Région nous offrira  SYLVAIN HUC et Divergences, la Cie LA ZAMPA, BARO D’EVEL ainsi que MATTHIEU DESSEIGNE, AURELIEN BORY et MICHELE MURRAY.

Enfin il ne manquera que “Une Américaine à Montpellier“, l’exposition/installation consacrée à Trisha Brown, un projet né et construit autour de son dessin accroché au mur du studio Béjart à l’Agora.

A ceux qui s’étonnent de cette programmation, résolument tournée vers l’avenir, Jean-Paul Montanari, toujours souriant, offre comme dernier viatique un rappel aux fondamentaux : “Montpellier Danse a été créé pour être un festival de la Création !”

Marc Ely

DYU_7xzWsAAPLhK