Israel Galván

La Fiesta

Mercredi 7 février à 20h

Opéra Berlioz / Le Corum

IsraelGalvan-LaFiesta-Wolfsburg_CA2Q8540_C_Matthias-Leitzke-1000x500

Peut-on jamais commencer par la fin ? Il faudrait déjà pouvoir dire quand la fin a commencé. Les spectacles d’Israel Galván sont toujours simultanément la fin d’un moment et sa suite, peut-être une façon, pour ce maître du compas de débuter toujours sur le dernier temps.
Ce nouveau projet fait suite à deux expériences – l’une, TOROBAKA, en duo avec Akram Khan, reposait sur les oppositions et les complémentarités – l’Andalousie et l’Inde, le taureau (laché) et la vache (sacrée). L’autre, Solo, mettait l’artiste à nu, à cru, à vif, sans aucun autre accompagnement que les sons d’une pièce ou d’une ville et la présence d’un public tout proche.
Voici maintenant une autre idée, qui est celle de la suite, ni un début ni une fin, ni solitude, ni clan. Plutôt une tour de Babel, placée dans un terrain vague, un territoire encore à marquer ou à conquérir, où chacun essaye de parler un autre langage. Car la suite ici ne désigne plus seulement la continuité des choses, mais aussi le groupe de ceux qui acceptent de vous suivre vers un territoire encore inconnu.
En réunissant autour de lui huit danseurs et musiciens atypiques, Israel Galván se place à rebours du mouvement unique et codifié qui est l’essence du ballet. Israel Galván fédère des libertés et propose une aventure.

Lola Gruber

IsraelGalvan-LaFiesta-Wolfsburg_CA2Q8295_C_Matthias-Leitzke-1000x500

 

VIDEO

Teaser de LA FIESTA – MONTPELLIER DANSE

 

Opéra BERLIOZ/LE CORUM