Exposition De la porosité III

du 2 au 17 décembre 2017 à Aperto Lieu d’Art – Montpellier

Vernissage le vendredi 01 décembre 2017 à 18:30

Aperto présente
… de la porosité III
Une exposition du collectif d’artistes U10 : Lidija Delić, Nina Ivanović, Sava Knežević, Isidora Krstić, Iva Kuzmanović, Nemanja Nikolić, Marija Šević
Commissariat d’exposition : Milan Tutunović

Exposition ouverte du 02.12.2017. au 17.12.2017,
du mardi au dimanche de 14h à 18h

Le projet « … de la porosité » s’articule autour d’un échange international entre les acteurs du domaine de l’art contemporain de Montpellier en France et de Belgrade en Serbie. Ces évènements ont pour ambition de mettre en relation différentes sphères du domaine de l’art contemporain qu’elles soient associatives ou institutionnelles. Ce projet prend la forme d’expositions et de conférences-débats à Belgrade et à Montpellier.

Une première série d’expositions, … de la porosité I et II ont eu lieu à Belgrade en novembre 2016 à la galerie U10 et à la galerie Podroom. Lors de ce premier volet, vingt-quatre artistes, enseignants et étudiants en Art de Montpellier et de sa région, ont été invités à exposer dans ces galeries belgradoises.

Une deuxième série d’expositions se tiendra à Montpellier en décembre 2017. À la galerie Aperto les membres du collectif U10 présentent un ensemble de productions récentes, pour l’exposition « … de la porosité III ». L’espace d’art et collectif d’artistes U10 a été créé en 2012 à l’initiative de Nemanja Nikolić. Aujourd’hui, le collectif est composé de sept artistes qui dirigent collectivement la galerie située en centre-ville de Belgrade. U10 est particulièrement investi dans le soutien et la promotion des jeunes artistes à travers une programmation d’expositions, de rencontres et de conférences.

« … de la porosité III » est la suite du dialogue entre les collectifs U10/Aperto et Milan Tutunović. Il se base sur les notions de paysage(s) et du vivre ensemble. Contrairement au collectif Aperto, les membres d’U10 ne créent pas d’œuvres collectives. Leurs regards se focalisent sur leurs pratiques artistiques individuelles et sur la gestion commune d’un artist run space. Le projet « Paysage » du collectif Aperto, présenté lors de l’exposition « … de la porosité I » à la galerie U10 à Belgrade est un cas témoin de la réflexion du vivre/créer ensemble. Il est le point de départ du dialogue qui entre en résonance avec les pratiques individuelles des artistes d’U10. Penser le paysage, mais de quelle manière ? Cette interrogation invite des possibles : perspective mentale, désir d’aventure, exploration et réflexions critiques. Le paysage est à la fois un espace factuel et tangible. Parfois, il est une surface purement mentale, de l’ordre du phantasme. À travers différentes supports : dessin, peinture, vidéo et installation, les artistes d’U10 proposent un regard sur le monde poreux qui est le nôtre.

Directeur artistique de l’association Cluster-101 et curateur, Milan Tutunović est l’initiateur de ces événements. Pour ce projet, il propose une réflexion autour de la notion de porosité comme idée motrice. Métaphore du dialogue et des échanges artistiques entre Belgrade et Montpellier, elle résonne comme phénomène lié aux passages et aux flux. Cette réflexion se développe à partir des travaux de Walter Benjamin, Gilles Deleuze et Félix Guattari. Cette notion à multiples facettes peut être activée dans une pluralité de domaines et de perspectives. Ce projet se construit à travers la réciprocité des structures, permettant de développer des propositions croisées avec des approches singulières et diversifiées. Les croisements entre associations, institutions ou écoles d’art questionnent les pratiques et les regards portés sur la création contemporaine dans ces deux pays. Il ne s’agit pas ici de comparaison mais d’invitations aux dialogues, aux échanges et aux pratiques.
« La réflexion menée dans ce texte est une sorte de prolongement arborescent des pensées de Deleuze/Guattari et Benjamin au sujet de la notion de porosité. Il ne s’agit pas d’accorder ces deux approches, mais plutôt d’y établir des oppositions. En effet ces penseurs conçoivent la notion de porosité en différentes dimensions. Pour Deleuze, la porosité est une affaire de surface ; plate comme la peau, bidimensionnelle. Pour Benjamin elle est à l’image de la roche napolitaine, tridimensionnelle, solide mais trouée de passages et spongieuse. Pour Deleuze/Guattari le pore est à l’origine de la fraction des opposées, alors que Benjamin y voit la complémentarité des contraires ». Extrait du texte « … de la porosité » de Milan Tutunović.

Exposition réalisée avec l’aide de la ville de Montpellier, de la Drac Occitanie et de la Région Occitanie/Midi Pyrénées.

Le projet … de la porosité se poursuit à la galerie Pré Carré de l’ESBAMA-MoCo, ou dix artistes, enseignants et étudiants en Art de Belgrade et Novi Sad sont invités à présenter leurs œuvres dans le cadre de l’exposition « … de la porosité IV ».

L’organisateur :
Cluster – 101 – Montpellier
Les partenaires :
Galerie Aperto – Montpellier
Galerie U10 – Belgrade
Galerie Podroom – Centre Culturel de Belgrade
Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier Méditerranée Métropole – ESBAMMM – MoCo
Faculté des Beaux-Arts de Belgrade – FLU

.

Aperto Lieu d’art
1 rue Étienne Cardaire, 34000 Montpellier