Jean Cocteau, unique et multiple

Cocteau exposition

Rien d’audacieux n’existe sans la désobéissance à des règles. Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi.

« Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu plus avant de renvoyer les images. »

« Il n’y a pas de précurseurs, il n’existe que des retardataires.  »

« Le cinéma, c’est l’écriture moderne dont l’encre est la lumière.  »

« Un beau livre, c’est celui qui sème à foison les points d’interrogation.  »

Toutes ces citations sont de Jean Cocteau. Comptant parmi les artistes qui ont marqué le xxe siècle, il côtoya la plupart de ceux qui animèrent la vie artistique de son époque. Il fut l’imprésario de son temps, le lanceur de modes, le bon génie d’innombrables artistes et posa sa touche inspirée sur tout ce qu’il créa avec une grâce particulière, une originalité de tous les instants et une intuition rare. En dépit de ses œuvres littéraires et de ses talents artistiques, Cocteau insista toujours sur le fait qu’il était avant tout un poète et que tout travail est poétique.

Poète fantasque, dérangeur et arrangeur de son temps, touche à tout génial, Jean Cocteau reste un icône du siècle passé. Qui ne se souvient de La Belle et la Bête, du Sang d’un Poète (dont vous avez la version intégrale ci-dessus) ou encore d’Orphée.

Du 12 mai au 2 septembre 2012, le musée Fabre de Montpellier agglomération met à l’honneur aujourd’hui, en partenariat avec le centre de recherche Rirra21 de l’université Paul-Valéry Montpellier III et grâce au soutien de la BU Lettres de Montpellier, de la Drac et du comité Cocteau, Jean Cocteau, unique et multiple, une exposition consacrée à cet artiste pour qui la poésie était au-dessus de tout.

Du 12 mai au 2 septembre 2012, une sélection du fonds de l’université Paul-Valéry, faite d’affiches, de dessins, livres illustrés, photos, manuscrits, objets, séquences de films inédites, est à découvrir dans la salle des modernes et la salle Jean Hugo du musée.

testament-d-orphee-1960-12-g

Cette exposition, préparée par des chercheurs du centre de recherche Rirra21, qui organise régulièrement des actions autour du poète, et menée sous le commissariat des professeurs Pierre Caizergues et Christian Rolot, est soutenue par Pierre Bergé, président du Comité Cocteau et titulaire exclusif du droit moral sur l’oeuvre de Jean Cocteau. le fonds Cocteau de l’université paul-Valéry a été créé en 1989 à l’occasion du centenaire de la naissance du poète, et n’a cessé depuis lors de s’enrichir au point de devenir, avec ses quelque six mille trois cents pièces, l’un des fonds parmi les plus riches et les plus prestigieux sur Jean Cocteau et son époque.
À l’occasion de l’exposition, et pour servir de catalogue, le Centre Rirra21 publie un DVD-Rom augmenté d’un livre de 64 pages : Jean Cocteau unique et multiple, Pierre-Marie Héron (dir.), préface de Pierre Bergé, Montpellier, Editions l’Entretemps, 20 euros TTC. Une collaboration Rirra21 (université Montpellier III) / Nova Média production / éditions l’Entretemps. En vente à la librairie-boutique du Musée.

Oublier son passé, c’est un peu renier son plus bel héritage. Quelques jours après la Gay Pride 2012, ne pas connaître Jean Cocteau, apprendre à découvrir toutes les facettes de cet homme génial, compagnon de Jean Marais, ami d’Edith Piaf, revendiquant autant droit à la différence qu’à l’indifférence, c’est se priver de tous les délices et plaisirs que peuvent nous apporter intelligence, poésie et élégance. Et pourtant, ces vertus deviennent bien rares…