Retour sur Danse de Nuit

de Boris Charmatz

Jeudi 5 octobre à 21h

Place de l’Europe

Spectacle accueilli avec Humain trop humain, Centre dramatique national Montpellier

Interprétation : Ashley Chen, Julien Gallée-Ferré, Alexis Hedouin, Mani Mungai, Jolie Ngemi, Marlène Saldana Lumières : Yves Godin • Costumes : Jean-Paul Lespagnard • Travail vocal : Dalila Khatir • Glossolalie réalisée à partir d’improvisations des danseurs, des textes Erasure, Hands Touching, Move et Starfucker de Tim Etchells, des propos de Patrick Pelloux sur France Inter le 8 janvier 2015, de lignes écrites par Boris Charmatz, de citations et réappropriations de Robert Barry, Marc Gremillon, Bruno Lopes, Didier Morville, Thierry Moutoussamy, Bruce Nauman, Christophe Tarkos, ainsi qu’une comptine française

dnuit5

Danse de Nuit… danse avec Charly !

Place de l’Europe, jeudi soir… la nuit lentement descend sur la ville ! Une foule se presse derrière six personnages, blousons fluos, spencer à longues franges, veste camouflée, longue lévite noire, suivis de drôles de « lucifers » (porteurs de lumière). Les personnages lancent des mots, des phrases, entrent en mouvement et prennent contact, individuellement, avec le dallage de la place : Danse de Nuit vient de débuter, la performance est en marche… en danse, plutôt. Plus d’une heure de paroles, paroles jetées, très vite, paroles criées, paroles politiques, paroles personnelles : dormir, écrire ! Paroles et danse, la danse au sol, la danse au milieu, au travers des groupes de spectateurs, la danse « sous nos pieds« . Le groupe se forme, agit ensemble, puis de déplace et, suivi par les « porteurs de lumière », investit, tour à tour, chaque espace du plateau improvisé. C’est à la fois lent et rapide, calme et violent. Les récits se succèdent, improvisés, descriptifs, réels ou imaginés. Charly est très présent, Charb, Tignous, surgissent comme des mausolées dressés dans la pénombre. C’est comme cela que Boris Charmatz conçoit cette « danse extrême pour un public buissonnier« . Une expérience que les spectateurs vivent différemment. Etonnement d’abord, rires pour certains, ensuite, fascination, participation, pour d’autres. La rapidité, la répétitivité de la parole créent un effet incantatoire. Hors des préoccupations, véhiculées par les propos, c’est une adhésion physique que l’on ressent et les dernières phrases lancées, les dernières figures achevées, la tension tombe et une sensation de vide, de manque, remplit un instant l’espace urbain avant qu’éclatent les applaudissements.

Danse de Nuit, « danse élargie », performance attachante, un avancement vers la Danse !

dnuit8

Boris Charmatz

(Propos recueillis durant le « Petit déjeuner » avec Boris Charmatz, le 6 octobre à l’Agora)

Boris est né en 1973 dans un milieu de militants communistes, très engagés pour la culture. Son père est très intéressé par la Danse.

Dès 7 ans il pratique le ping-pong et joue du violon. Des choix qui ne le satisferont pas.

Il est très présent, avec ses parents, dans les manifestations liées à la culture : à 12 ans il voit 36 films en une semaine au festival du cinéma de Lyon.

Le déclic pour la danse se fait à Grenoble, il rejoint ensuite l’ Opéra de Paris dont il sait qu’il sera viré ! « Et ce n’est pas parce que la nuit, je me glisse dans les studios déserts pour danser, nu, devant les miroirs ! » Malgré sa grande passion pour la danse il adhère peu à la danse classique

Après Lyon, à 19 ans, il fonde l’association  EDNA, avec Dimitri Chamblas.

Il travaille sur la danse mais aussi pose des interrogations sur son avancement, la pédagogie, ce sera la création de BOCAL (2002 à 2004) et la publication de « Je suis une école », inspiré en partie par François Chaignaud. « BOCAL, école chaotique mais brûlante et réellement fondatrice »

En 2011, la création d’ENFANT, dans la Cour d’honneur à Avignon, offrira un résumé du travail effectué avec BOCAL.

2009 le voit nommé à la tête du centre chorégraphique national de Rennes qu’il transforme en Musée de la Danse.

Dans cette expérience qui, au début, surprend et dérange, il voit une « circulation des images incroyables. Les musées se régénèrent avec les danseur« . Projet d’une collection « Danse » avec « 20 danseurs pour le XXe siècle« . « Chaque danseur présente un grand de la danse mais fait aussi de l’archéologie sur son parcours, sur lui même« . Le MOMA sort une monographie sur son travail. « Nous n’allons pas danser dans un Musée, mais nous sommes un Musée qui dialogue d’institution à institution. Nous collaborons avec nos collections, nos œuvres ! Dans nos collections il y a aussi des scènes, des films et des protocoles, il y a aussi du concret. »

« Danse élargie, danse qui se répand, va sous « vos pieds ». Aujourd’hui c’est une possibilité d’avancer. Travail avec le Théâtre de la Ville qui a besoin d’autres énergies. »

« La danse c’est l’interrogation : c’est pas sûr, je n’en sais rien ! La danse peut se faire allongé sur un piano, dans le noir, ou sur le tarmac de Tempelhof à Berlin avec 15 000 personnes ! Regarder la vie, les problèmes contemporains avec les yeux de la danse… La danse n’a pas besoin de scène, dans l’espace public elle est le bon médium. »

« Fous de danse, à Rennes, a investi l’espace vide d’une place. On passe du spectateur au faiseur !  »

A propos de Danse de Nuit, spectacle présenté à Montpellier : « Remise en jeu de la parole, très vite, improvisée en parti. Jouer n’importe ou, n’importe quand, sous la pluie, entrées payantes ou non. Comment former une assemblée chorégraphique. »

Et pour finir un « Qui êtes vous Boris Charmatz ? », un jeu en 10 questions (seules 9 ont obtenu une réponse !)

Questions/Réponses

Votre qualité pour un homme = capacité à lire

Votre qualité pour une femme = capacité à écrire

Votre pays = Europe

Votre livre = Histoire mondiale de la France (P. Boucheron)

Votre mot = perméabilité

Votre drogue = la danse

Votre film = Stalker de Tarkovski

Votre chorégraphe préféré = Chorégraphie collective (les danseurs)

Votre œuvre préférée (la votre) = Con forts fleuve 

BC4

 

LIENS

Danse de Nuit (Montpellier Danse)

Danse de Nuit

Boris Charmatz (par G. Amalvi)

http://www.montpellierdanse.com/artiste/boris-charmatz

BC2

 

VIDEOS

Extrait 1 de « Danse de Nuit » (Montpellier – Place de l’Europe) – 5 octobre 2017

 

Extrait 2 de « Danse de Nuit » (Montpellier – Place de l’Europe) – 5 octobre 2017