Les Puritains (I Puritani)

de VINCENZO BELLINI

Opéra en 2 actes (version Naples, 1835)
Version de concert

Karine Deshayes, Elvira
Celso Albelo, Arturo
René Barbera, Riccardo
Chiara Amarù, Enrichetta di Francia
Dmitry Ivanchey, Bruno
Nicola Ulivieri, Giorgio
Kihwan Sim, Gualtiero Valton

Chef de chant Daniela Pelligrino

Chœur Opéra national Montpellier Occitanie
Chef de chœurs 
Noëlle Gény/Jacopo Facchini
Chœur de la Radio Lettone
Chef de chœur 
Sigvards Klava
Orchestre National Montpellier Occitanie
Jader Bignamini direction

AVEC LE SOUTIEN DE LA RÉGION OCCITANIE PYRÉNÉES MÉDITERRANÉE

Opéra Berlioz – Le Corum

samedi 15 juillet

maxresdefault

LES PURITAINS de Bellini

Les ardeurs du soleil s’estompent il est 20 heures l’Opéra Berlioz du Corum se remplit d’une foule détendue d’estivants et de passionnés de lyrique venue écouter ce soir une “rareté” la version en deux actes d’I PURITANI mise au point par Bellini pour Naples en 1835

L’Opéra Les Puritains de Vincenzo Bellini est produit dans sa version concert sous la prestigieuse direction pour sa première venue au festival de Jader Bignamini : 7 interprètes, le Choeur Opéra National Occitanie, le Choeur de la Radio Lettone et l’Orchestre national  Montpellier Occitanie vont s’exprimer sous la baguette de ce chef d’orchestre

Ce soir c’est la première soirée lyrique que propose le Festival Radio France Occitanie et quelle merveilleuse soirée ! L’enthousiasme des spectateurs ne faiblit pas et va crescendo au fil de l’intrigue.

C’est une histoire d’amour – bien sûr! – qui en toile de fond reprend le conflit politique opposant les partisans du Roi Charles 1er, les Stuart, aux Puritains, militants acharnés de la révolution anglaise menée sous Cromwell

Dans cette atmosphère troublée Riccardo, amoureux jaloux et rempli de douleur à cause du mariage projeté entre Elvira et Arturo dont elle est  éprise, va préparer un piège contre cet adversaire en le faisant accuser de trahison auprès des Puritains qui le poursuivront pour le mettre à mort. Elvira sombre alors dans la folie en apprenant la fuite d’Arturoquelle fièvre vorace me tue me dévore ah! Quelle flamme m’embrase…

À l’époque de sa création ce drame et cette musique sont taillés sur mesure par Bellini pour quelques interprètes qui passeront dans la postérité sous l’appellation de “quatuor des Puritains“. Les prestations de la mezzo soprano Karine Deshayes dans le rôle d’Elvira, du ténor  Celso Albelo dans le rôle d’Arturo et du ténor René Barbera dans le rôle de Riccardo restent dans cette belle lignée

J’ai aimé Elvira “cette folle d’amour” avec son interprétation traduisant ses crises et sa souffrance d’avoir perdu “son preux et noble guerrier“. Un jeu de scène où Elvira se fait longuement entendre des coulisses avant d’apparaître sur scène lentement sa démarche et son visage traduisent son égarement “oh rendez moi l’espérance ou bien laissez moi mourir” chante-t-elle

Tout se termine bien. Le spectacle s’achève sous les applaudissements et les ovations du public, après 3 heures passées sans aucune impatience sous le charme des voix d’Elvira et d’Arturo notamment.

(YJ pour IDHERAULT.TV)

téléchargement

Lien

Site Festival Radio France

http://lefestival.eu/evenements/4-66-Bellini-LesPuritains

 

Vidéo

Extrait