Pour ce dernier jour de Festival, c’est sur la Plage du Mail de Rochelongue que vous ont donné Rendez-Vous Chaï et Jow pour une nouvelle initiation.

festival-cap-salsa

Pendant ce temps se tenait place du Globe une autre initiation animée par Andy Kokiyette pour de la Salsa et de la Bachata, mais faute de participants (forcément vous étiez tous sur la plage et vous aviez bien raison), l’animation a du être annulée. Mais là n’est pas la question car comme nous vous l’avions dit, on ne peut pas être partout à la fois !

Revenons en donc au sujet principal, à savoir la démonstration de nouveau offerte par ce duo dansant plein de bonne humeur communicative. Félicitations à vous Mesdames (mais aussi quelques Messieurs), de vous être lancés publiquement pour parfaire votre déhanché.

Vous voici donc à l’oeuvre sur la célèbre et EXCELLENTE chanson de l’été de Michel Teló : Ai si te Pego. Pour ceux qui n’ont pas osé venir, nous vous conseillons vivement de l’apprendre chez vous avant d’investir les dancefloors de votre été (quelque chose me dit que ceux qui ne connaîtront pas la chorégraphie passeront pour des nazes, et auront plus de chance de rentrer seuls.)



Pour le deuxième reportage qui va suivre, vous retrouverez un beat plus Bollywoodien sur une musique de Arash avec le titre Boroboro, suivi d’un rythme plus enjoué de Jorge Rodriguez Lopez .

 

Pour avoir assisté au Festival dans sa quasi totalité, nous pouvons confirmer objectivement que l’organisation était parfaite. Mention spéciale à Thierry Patrac qui a orchestré toute la manifestation d’une main de maître. La diversité des animations, des concerts et des ateliers ont permis à tout le monde (et même à nous, c’est dire!) de trouver son compte.

Rendez-Vous l’année prochaine pour, on l’espère, une deuxième édition aussi chaude et haute en couleurs.