INTERVIEW

Théâtre du 22 au 24 mars 2017 à SortieOuest – Béziers
Mercredi 22 mars / 19h
Jeudi 23 mars / 19h
Vendredi 24 mars / 21h

En partenariat avec Radio Nova

Metteur en scène : Nicolas Truong
Auteur : Nicolas Truong
Durée : 1h20
Conception et mise en scène Nicolas Truong
Interprétation et collaboration artistique Nicolas Bouchaud et Judith Henry

Dramaturgie Thomas Pondevie
Scénographie et costumes Elise Capdenat
Assistante à la scénographie Alix Boillot
Lumière Philippe Berthomé, Ronan Cahoreau-Gallier / Régie générale Lionel Lecœur

Régie lumière Éric Louchet/ Son Mathias Szlamowicz

Production déléguée MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis.

Coproduction Le Théâtre des idées, Théâtre du Rond-Point, Théâtre national de Strasbourg.
Avec le soutien du Princeton Festival, du Monfort théâtre et du Théâtre Paris-Villette. Création soutenue par la Région Île-de-France

Création du spectacle au Festival d’Avignon 2016.

Nicolas Bouchaud a joué avec Christophe Honoré, Didier-Georges Gabily, Bernard Sobel, Jean-François Sivadier et bien d’autres. On l’a vu sur les plus grandes scènes (au côté de Juliette Binoche dans Mademoiselle Julie, par exemple). Nicolas Bouchaud est un comédien engagé, une personnalité forte et singulière. Un grand artiste à qui nous consacrons un temps fort.

Pour Nicolas Truong la scène est un « théâtre des idées ». Ça joue, ça pense et surtout, ça fait penser. Ce qui peut être un plaisir et non une « prise de tête », comme on dit. Dans ce « confessionnal de l’ère cathodique », les protagonistes se livrent, se délivrent, et c’est un accouchement où la pensée prend corps. L’interview est un théâtre complet.

Le spectacle a été réalisé à partir d’entretiens menés par l’équipe artistique avec Florence Aubenas, Régis Debray, Raymond Depardon, Jean Hatzfeld, Edgar Morin et Claudine Nougaret. Il a été conçu à partir d’extraits de textes, de films et d’interviews :

  • LE BEAU DANGER, ENTRETIEN DE MICHEL FOUCAULT PAR CLAUDE BONNEFOY, ÉDITIONS DE L’EHESS, 2011
  • CHRONIQUE D’UN ÉTÉ, FILM D’EDGAR MORIN ET JEAN ROUCH, ARGOS FILMS, 1961
  • REPORTAGES RÉALISÉS PAR MARTINE ABAT, ARNAUD CONTRERAS, LEÏLA DJITLI, RÉMI DOUAT ET PASCALE PASCARIELLO
  • JOURNAL 1966-1971, MAX FRISCH, SUHRKAMP VERLAG FRANKFURT AM MAIN, 1972 (TRADUCTION FRANÇAISE PUBLIÉE AUX ÉDITIONS GALLIMARD, 1976)
  • LE PHILOSOPHE MASQUÉ, EXTRAIT DE DITS ET ÉCRITS, MICHEL FOUCAULT, ÉDITIONS GALLIMARD
  • BERNARD PIVOT ET MARGUERITE DURAS, APOSTROPHES DU 28 SEPTEMBRE 1984, INA

Reprise du spectacle Interview

Intrusive ou complaisante, combative ou complice, l’interview est une mise en scène, un théâtre, un ring, une piste de danse où s’affrontent deux subjectivités.
À l’heure du bavardage généralisé, comment y faire entendre encore des moments de vérité ?
Auteur du Projet Luciole, journaliste et responsable des pages Idées-Débats du Monde, Nicolas Truong explore la matière singulière de l’entretien, avec Judith Henry et Nicolas Bouchaud, acteurs et collaborateurs artistiques. Le trio est allé lui-même interviewer ces interviewers qui savent faire parler le peuple mieux que les people : la journaliste Florence Aubenas, pour qui les meilleurs interviewers sont les enfants, car « eux posent vraiment les questions pour obtenir les réponses » ; l’écrivain Jean Hatzfeld pour qui l’art de poser des questions consiste à se mettre au diapason de son interlocuteur ; le sociologue Edgar Morin pour qui réussir une interview, c’est parvenir à ce que dans le flamenco on appelle le duende, c’est-à-dire le moment où le chanteur est dans un état second qui s’apparente à la possession ; le médiologue Régis Debray pour qui La question à poser aujourd’hui n’est comment vivez-vous mais quel est votre nous ; les cinéastes Raymond Depardon et Claudine Nougaret. Lorsqu’ils partent à la rencontre des Français ordinaires qu’ils portraiturent dans leurs documentaires politiques et poétiques, Raymond Depardon et Claudine Nougaret ne posent presque pas de questions mais préfèrent se poster dans un coin, comme en embuscade pour « dégager l’écoute » et saisir une parole rare, une conversation inédite.
Ces entretiens sur l’entretien composent la trame de cette pièce vive et réflexive, ludique et philosophique.


NOTE D’INTENTION
Après Projet Luciole, voyage dans la pensée critique et philosophique contemporaine dont j’observe par passion et profession les contours depuis vingt cinq ans, Interview est également une façon de partir de mon expérience et de mettre en scène une partie de ma propre pratique : celle d’un journalisme d’idées qui ne cesse d’utiliser cette figure imposée du métier, cet exercice de style médiatique, cet art de l’accouchement des pensées. Inépuisable matière à situations de jeu (on y pleure, on s’y livre, on s’y découvre, on s’y lâche), l’interview s’impose assurément comme un singulier théâtre de la parole qui appelle pour ainsi dire le plateau.
Le fil scénique du projet repose sur des entretiens réalisés avec des interviewers menés par les comédiens et moi-même. Nous sommes allés à la rencontre de la journaliste Florence Aubenas, de l’écrivain Jean Hatzfeld, du sociologue Edgar Morin, du médiologue Régis Debray et des cinéastes Raymond Depardon et Claudine Nougaret. Nous les avons interrogés sur leurs façons de questionner, d’approcher, de mettre en confiance leurs interlocuteurs. Comment s’adresse-t-on
à un sportif, à un paysan, à un jeune des cités, à un tueur de masse ou un rescapé ?
Comment recueille-t-on la parole des gens ordinaires dans la France périphérique d’aujourd’hui ou dans l’ex-Yougoslavie en guerre ? Comment fait-on parler un routier ou un politicien ? Et le résultat est passionnant. Car cette parole est inédite.
Mis à part les albums souvenirs des interviewers starisés de la télé, les propos de ceux qui questionnent sont rares. Et ils nous apprennent beaucoup ce qu’est devenue la parole aujourd’hui, sur la façon dont on fabrique les « bons clients » qui reviennent tout le temps dans les médias par leur bagou et leur art oratoire. Judith Henry et Nicolas Bouchaud sont donc partis avec moi rencontrer ces artistes de la rencontre. De ces discussions est né un texte, principalement composé de ces entretiens.
Il s’agira bien sûr, de mettre en scène les différentes figures de l’interview, de jouer avec, et de voir ce que l’interview fait au jeu : refus, connivence, séduction, langue de bois, manipulation, révélation… Mais aussi de dessiner un portrait de l’intervieweur et de raconter une histoire, de composer un récit, celui de l’acheminement vers la parole qui aboutit à l’urgence et à l’éloge du silence dans le monde du bavardage généralisé. Nicolas Truong, metteur en scène

APARTE
En présence de Nicolas Bouchaud et Judith Henry, animé par Gerard Lieber le Vendredi 24 mars à 19h

Représentations:
THÉÂTRE SORTIEOUEST – MERCREDI 22 MARS 2017 À 19:00 – 17€/13€/11€
THÉÂTRE SORTIEOUEST – JEUDI 23 MARS 2017 À 19:00 – 17€/13€/11€
THÉÂTRE SORTIEOUEST – VENDREDI 24 MARS 2017 À 21:00 – 17€/13€/11€

Théâtre SortieOuest – Route de Vendres, 34500 Béziers