ferveur_et_extase_500x500_rouge

 

FERVEUR ET EXTASE

Stéphanie d’Oustrac, mezzo-sopano

et l’Ensemble Amarillis

 

 L’amour aux deux visages

 – Marie : la ferveur et la vertu

Francesco Cavalli (1602-1676) Canzon extraite des “Musiche sacrae”

Barbara Strozzi (1619- vers 1664) O Maria extrait des “Sacri Musicali Affetti opus 7”

Biagio Marini (vers 1587-1663)

Sinfonia Primo Tuono (extraite de l’opus 22 publié en 1655)

Sinfonia Sesto Tuono (extraite de l’opus 22 publié en 1655)

Claudio Monteverdi (1567-1643) Il Pianto della Madonna

 – Didon : adoration et désolation

Alessandro Scarlatti (1660-1725) Airs de Didon extraits de l’opéra “La Didone delirante”

mêlés à des extraits de concertos

Michelangelo Faggioli (1666-1733) Didone abandonata da Enea

Andrea Falconieri (1585-1656) Passacalle

Francesco Cavalli (1602-1676) Lamento di Didone

Luigi Rossi (vers 1597-1663) Fantaisie “Les pleurs d’Orphée ayant perdu sa femme”

Jeudi 2 mars à 20h à l’Opéra Comédie (Montpellier)

 

Stéphanie d'Oustrac - ©Jean-Philippe Baltel© Jean-Philippe Baltel

 

Ce programme est né du désir de faire incarner par Stéphanie d’Oustrac, fidèle complice d’Amarillis, deux figures féminines emblématiques de la sensibilité baroque : la Vierge Marie et Didon, reine de Carthage. À l’époque baroque, en Italie, la mise en musique de l’amour de Didon pour Enée, tout comme celui de Marie pour son fils, nous fait découvrir deux êtres aussi vulnérables et bouleversants l’un que l’autre, qui nous conduisent au cœur des passions humaines.

 

Montpellier, Opéra Comédie