GROSSMAN, LESCOT : LA GRANDE DESTINEE DU XXème SIECLE
Deux grands rendez-vous théâtre à sortieOuest

Théâtre – 1h40

TOUT PASSE

D’après TOUT PASSE de Vassili Grossman
Mise en scène et scénographie Patrick Haggiag
en collaboration avec Anaïs Pélaquier
avec Jean Varela

Traduction: Jacqueline Lafond/ Version scénique: Patrick Haggiag, Anaïs Pélaquier
Lumières, collaboration artistique : Christian Pinaud/ Costumes : Colette Huchard
Direction technique : Christophe Robin
Peintre décoratrice: Muriel Chircop
Production Cie In situ, sortieOuest et domaine d’O
D’après Tout passe de Vassili Grossman, œuvres complètes chez Gallimard

Créé en 2015, le spectacle sera repris à sortieOuest à l’occasion d’une tournée qui passera par le Théâtre de Namur, le Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint Denis et Le Théâtre Bernardines à Marseille

Ivan Grigorievitch est un Zek, un prisonnier du Goulag. Libéré, il revient sur ses trente ans de détention et médite sur la destinée de l’homme soviétique.
Vassili Grossman est un témoin essentiel du XXème siècle. Il décrit le souffle tragique de l’histoire et ses récits résonnent aujourd’hui avec une imparable acuité.
Jean Varela est l’acteur choisi pour incarner toutes les nuances et fulgurances de ce texte irradiant.

Tout passe est un long récit d’une vitalité saisissante, sans presque aucune péripétie. Son ressort essentiel se résume en une méditation âpre et prophétique sur la société soviétique.
Prophétique parce c’est aujourd’hui que résonnent et se comprennent, plus encore qu’hier, les paroles de Grossman. Il n’écrit pas pour se confesser, mais pour comprendre.
Et ultime leçon donnée par Grossman, « Nous devrions nous sentir importants les uns pour les autres. »  Patrick Haggiag

Représentations:
Mercredi 1er février / 19h (prenez une place, venez à deux)

Jeudi 2 février / 19h
Vendredi 3 février / 21h à sortieOuest

Tout passe Marie Clauzade

Photo Marie Clauzade

 

APARTÉ
1er février à 17h – entrée libre (Café Le Barnabu, place St Cyr, Béziers)
Bénédicte Louvat-Molozay et Janice Valls-Russell
Lieux et dispositifs scéniques (XVIe et XVIIe siècles)


CAFÉ PHILO
Avec le café philo Sophia – Le Malpas (Au Chapiteau Gourmand, Bayssan)
Samedi 4 février 17h45/En écho à « Tout passe »
« Quelle liberté pour les Modernes ? »

 

Théâtre – 1h35

CEUX QUI RESTENT

Paroles de Paul Felenbok et Wlodka Blit-Robertson recueillies par David Lescot
Conception et mise en scène David Lescot
Avec Marie Desgranges et David Lescot
Régie lumière : Franck Lezervant
Production Compagnie du Kaïros
Avec le soutien du Docteur Léone Noëlle Meyer et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
La Compagnie du Kaïros est soutenue par le Ministère de la Culture – DRAC Ile de France

Wlodka Blit-Robertson et Paul Felenbok sont parmi les derniers témoins, en France, du Ghetto de Varsovie. Deux destins extraordinaires : échappés du Ghetto avant l’insurrection et les représailles qui ont suivi, ils ont survécu par miracle à l’extermination des Juifs par les Nazis.

Aujourd’hui, ils veulent parler, transmettre. David Lescot a recueilli leurs souvenirs et les a mis en scène avec sobriété. Prise en charge par des acteurs, leur parole porte, chargée de dignité et d’émotion sans complaisance.

Il reste aujourd’hui en France à peine une dizaine de personnes ayant vécu dans le Ghetto de Varsovie. Paul Felenbok fait partie de ces survivants, il avait sept ans en avril 1943. Ses parents furent emmenés, déportés et assassinés peu de temps après, lors d’un des nombreux changements de caches auxquels étaient alors forcés les Juifs de Pologne.

Lui en réchappa, et après un séjour dans un foyer d’enfant à Lodz, fut envoyé par son frère aîné en France, où il grandit dans les maisons d’enfant de L’Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide, avant de bâtir une famille et d’embrasser une carrière scientifique à laquelle rien ne le prédestinait.

Paul Felenbok a aujourd’hui 76 ans, il vit à Clamart avec sa femme Betty. Il a deux filles et cinq petits-enfants. Il est astrophysicien à la retraite.

Le trajet de sa cousine, Wlodka Blit-Robertson, commence lui aussi dans le ghetto de Varsovie. Elle parvint à s’en échapper, quelque temps avant le soulèvement, avec sa sœur jumelle Nelly, en escaladant le mur d’enceinte à l’aide d’une échelle. Elle avait douze ans.

Ceux qui restent

Photo Christophe Raynaud De Lage

Mercredi 1er février/ 21h
Rencontre avec Paul Felenbok à l’issue de la représentation, le 1er février
Jeudi 2 février /21h
Vendredi 3 février/ 19h à l’Eglise Saint-Félix de Bayssan

 

INFOS ET RÉSERVATIONS 04.67.28.37.32 ET SORTIEOUEST.FR

 

 

Théâtre sortieOuest

Domaine départemental de Bayssan
Scène conventionnée pour les écritures contemporaines
Domaine de Bayssan le Haut

34500 Béziers

04.67.28.97.47 ou 06.21.12.43.99

www.sortieouest.fr