DP Stabat Mater

Stabat Mater

Anton Dvořák

mardi 31 janvier, mercredi 1er, jeudi 2 et vendredi 3 février 2017 à 20h

Opéra Comédie – Montpellier

 

Sandra Pocceschi, Giacomo Strada : conception et réalisation

Laurence Equilbey : direction musicale

Helena Juntunen : soprano, Dovlet Nurgeldiyev : ténor, Agata Schmidt : mezzo-soprano, Ilya Silchukov : basse

avec la participation scénique de Sandra Pocceschi et Giacomo Strada

Noëlle Geny chef de choeur

Christophe Grapperon choeur associé accentus

Choeur accentus

Choeur de l’Opéra national Montpellier Occitanie

Orchestre national Montpellier Occitanie

 

600x337_laurence_equilbey_par_agnecs_mellon_-_grand_theuaetre_de_provence_0

Laurence Equilbey (cliché A. Mellon)

 

Stabat Mater opus 58, B. 71 pour soli, choeur et orchestre

Oratorio chanté en latin avec surtitres en français

Livret en latin de Jacopone da Todi

Création le 23 décembre 1880 à Prague

La grande fresque chorale sacrée de Dvořák met en scène, à la suite de Pergolèse, Haydn et Rossini, les douleurs de Marie au pied de la croix. Le compositeur tchèque y effectue un travail de deuil en lien avec la disparition de ses trois enfants en l’espace de deux ans. Avec intimité et sincérité alternent des climats touchants, fragiles, parfois résignés, jamais accablés. Une musique à la vocalité incandescente parvenant à transcender la souffrance, et il démontre au passage que le témoignage d’espoir de la musique est universel et atemporel.

Conférence de Benjamin François le lundi 30 janvier 2017 à 18h30 salle Molière

Rencontre avec les artistes à l’issue de la représentation du 2 février 2017