GiedRé

le samedi 28 janvier 2017 à 20:30 à La Cigalière – Sérignan dans le cadre du Festival CHANTS D’HIVERS… ET DE FEMMES

GiedRé est un OCNI. Comprenez  »Objet Chantant Non Identifié ». Affectant des tenues au kitsch intelligemment stylisé et au savant mauvais gout, cette lituanienne arrivée en France à l’âge de sept ans plante un hachoir de fraicheur dans notre paysage musical. Quand la chanson hexagonale se complaît dans la tranche de vie blafarde, GiedRé aborde les vrais sujets (la mort, la souffrance, la solitude, la maladie, l’abandon, le deuil…) avec une délicatesse rigolarde, une potacherie de dentellière et un refus de tout compromis. Mais ne vous y trompez pas : ici, rien de vulgaire, rien de complaisant. Dans ses textes, GiedRé appelle un chat un chat et ne nous épargne rien… surtout le pire ! À mille lieues de la chanson bêtement engagée (qu’elle brocarde à loisir et raison), GiedRé ne s’embarrasse pas de concepts ; elle ne s’intéresse pas aux idées mais aux gens, aux êtres, dans toute leur désolante banalité/complexité.

Sa comédie humaine est un monde d’éclopés et de salauds, ou chacun oscille entre le calvaire et l’extase, englué dans le réel le plus poisseux et le plus simple. Elle ne délivre aucun message inutile : elle montre, tout, jusqu’à l’hilarant, jusqu’à l’atroce.

Baladine nomade, elle a, au gré de ses albums, parcouru les routes de France et les salles parisiennes pour faire rire et glacer. Car elle est drôle, GiedRé : à se déboîter la mâchoire ! Un sens comique implacable, ouvragé par sa formation de comédienne. Tout son tour de chant est un authentique spectacle, verrouillé comme un château de cartes. Une sorte de boite a bijou dont chaque joyau serait épicé de sang frais, saupoudré de malaise et relevé d’un zeste de sadisme…

Tarifs (C) : 12 à 16 € / 6 € (-11 ans)
Pass festival : 24 € / 3 soirs de concert

La Cigalière – Parc Rayonnant
1, Avenue de Béziers – 34410 SÉRIGNAN
Téléphone : +33 (0)4 67 326 326