le-mat10

RETOUR SUR TIME’S JOURNEY THROUGH A ROOM à Humain Trop humain (hTh) – Montpellier les 18 et 19 octobre 2016

RETOUR SUR TIME’S JOURNEY THROUGH A ROOM

Humain Trop humain (hTh) – Montpellier
18 et 19 octobre

Scénario et mise en scène : Toshiki Okada
Musique et scénographie : Tsuyoshi Hisakado
Avec : Izumi Aoyagi, Mari Ando, Yo Yoshida

A partir de faits récents, au Japon, le 11 mars 2011, un tremblement de terre provoque un tsunami et entraîne la catastrophe nucléaire de Fukushima, Toshiki Okada écrit et met en scène Time’s Journey Through a Room, véritable tableau de la douleur sourde née de cette catastrophe.

TIME’S JOURNEY THROUGH A ROOM

Avec sa pièce il nous invite à un voyage bouleversant entre le monde des vivants et celui des morts.

Je ne sais pas ce qui touche le plus dans ce huis-clos où se retrouvent trois personnages : lui, le survivant, elle, Honaka, le fantôme de celle qu’il aimait, disparue lors de la catastrophe, et Alissa, prélude à un amour en devenir. Sur une trame de sons à l’omniprésence discrète, un ballet se déroule. Les acteurs servent un texte, mais aussi le jouent avec leurs corps, animés, sous-tendus, par la perception interne qu’ils en ont. Pour reprendre une expression de Okada lui même, c’est leur « men scape », leur paysage mental qui les guide.

TIME’S JOURNEY THROUGH A ROOM

Tout le paradoxe de cette œuvre consiste sur fond de catastrophe à entretenir un puissant espoir.
Les situations sont banales, les références au quotidien, le bus, les embouteillages, le bruit du train, reviennent dans les propos des personnages et pourtant, dans cette banalité, le rêve d’un avenir meilleur prend corps et finit par s’imposer.

TIME’S JOURNEY THROUGH A ROOM

Après Ground and Floor, conçue autour de la musique, c’est avec Tsuyoshi Hisakado, artiste sonore et sculpteur, que l’œuvre a pris naissance. La présence sur le plateau d’une véritable installation d’objets, réagissant aux situations, s’éclairant, tournant, le tout baignant dans une ambiance sonore créée à partir de sons enregistrés illustre parfaitement la démarche de Okada. Ce complexe équilibre entre le mouvement des corps des acteurs-performeurs, l’espace sonore et physique, les mots portés à la scène, donne naissance à une pièce envoûtante.

TIME’S JOURNEY THROUGH A ROOM

 » Sur le plateau vibre un silence qu’on entend entre les paroles de peu de mots, et dans les interstices d’une relation à trois où la mort ne se dit pas, mais se glisse à l’intérieur de la pièce, diffuse et présente, lointaine et proche. C’est rare d’éprouver au théâtre une telle présence du temps et de la mort, et de ce qu’ils entraînent : douceur et douleur, entre hier et aujourd’hui. Demain sera un autre jour.  » (Le Monde)

Biographie :

Toshiki Okada écrit sur son pays, sur l’humain, sur les conditions à partir desquelles envisager et construire un nouveau monde. Né à Yokomaha en 1973, il a fondé sa compagnie « chelfitsch » à la fin des années 1990 et n’a eu de cesse depuis de chercher à inventer un langage propre à restituer les aspirations et la culture propre à la jeunesse japonaise contemporaine. « Présentées en Europe depuis une dizaine d’années, les œuvres de Toshiki Okada se distinguent par un prodigieux croisement de matériaux : écriture emplie du langage familier de la jeunesse japonaise, chorégraphie irrévérencieuse, jeu anti-illustratif, travail sonore écartelé entre bruit et place du silence… Dans une explosion de sens, tout cela nous propulse bien loin du théâtre feutré, devant des tableaux de notre contemporanéité aussi drôles que cinglants. »

Liens :

Humain trop humain, CDN – Montpellier Grammont
http://www.humaintrophumain.fr/web/events/times-journey-through-a-room/

Vidéos :