Plateau Chanson – 4 octobre 2016 à 19h au Théâtre de Pézenas

Le Printival, c’est toute l’année

Un plateau, des chansons…
Trois artistes à découvrir le temps d’une soirée.
Leur point commun ? La chanson française.
Leur différence ? Ils tracent chacun leur sillon dans une esthétique aussi large que variée.
Espérons voir là ceux qui feront la chanson de demain.

En partenariat avec la ville de Pézenas, la DRAC, la région Occitanie, le CNV et le Réseau Chanson
Entrée libre

Volin

Jeune groupe Montpelliérain, Volin défriche les sentiers d’un Rock Indé guidé par le verbe.
Issu de cette génération où toutes les musiques sont dans tous les biberons, le Trio a le souci de nourrir sa chanson d’une identité qu’il creuse de Satie à Portishead, de Bashung à Boards of Canada.

Volin
Le groupe nous étonne par la maturité de son écriture, rien n’est laissé au hasard. Les mots sont portés par des acrobaties musicales psychés et planantes, dans une ultime quête visant à réconcilier le son et le sens.
Amoureux de la musicalité des Anglais, VOLIN affirme son « Indie Rock Français ».

Wallace

Après s’être brûlé sur les planches de très nombreuses scènes, le cofondateur du groupe « Les Hurlements d’Léo » nous revient toujours avec le poing fermé, mais cette fois-ci sur un médiator. Après X années de concerts en France, en Europe et dans un monde presque entier, il est donc sur Sète de retour avec un nouveau projet baptisé Wallace.

wallace

Des instrumentistes hors-pairs, une poésie brute de coffre et un grain de voix qui ferait passer le papier de verre et la toile émeri pour du velours ou de la soie, tout en laissant une place à chacun, chacune de ces textures.

Claire Gimatt

Claire Gimatt

« Elle est capable de s’aventurer dans des univers très variés (aucun risque de se lasser avec elle !) souvent oniriques comme l’apocalypse de cette aviatrice dont le vol se désintègre avec la terre entière ou la révolte des parapluies qui font souffler un vent de folie. Et quand elle aborde d’obscures réalités comme ces croque-morts guatémaltèques, à l’affût des cadavres, elle y ajoute une empreinte quasi fantastique qui déjoue la mort. Mention spéciale pour la délicate apparition nocturne de Grain de Nuit»

Nos Enchanteurs

Rue Henri Reboul, Pézenas