Serge Griggio

Exposition SERGE GRIGGIO du 27 mai au 2 juillet 2016 à la Galerie Sophie Julien – Béziers

Le vendredi 27 mai, dès 18h, nous vous convions au vernissage de l’exposition des dernières toiles de Serge Griggio : Hommage aux grands maîtres.
Camille et Cathy Izarn nous proposerons une dégustation de la « Cuvée des Cigales » et « Le Grand Mayol » de Borie la Vitarèle.

SERGE GRIGGIO

La peinture de Serge Griggio est une quête. Des tableaux qui révèlent une recherche plastique profondément ancrée dans un cheminement de pensée. Au-delà de la matière.
Né à Narbonne dans le sud de la France en 1958, la vocation artistique de Serge Griggio se manifeste très tôt, comme une évidence. Sa curiosité naturelle et son envie d’apprendre l’amènent à rencontrer d’autres peintres et à confronter sa peinture à leur regard. Fred Jessup, Mazzino… Autodidacte, il apprend de leurs critiques et de leurs conseils, entre fougue et détermination. Il étanche sa soif de connaissance dans les livres et la lecture nourrit sa peinture et son esprit. Ses nombreux voyages l’amènent à découvrir les plus grands maîtres de l’histoire de l’art, en Italie notamment, où il retrouve ses origines vénitiennes. Giotto, Le Caravage, Piero della Francesca… De nombreuses expositions lui sont consacrées en Europe où il collabore avec galeries et musées nationaux. Ses œuvres sont présentées dans des collections privées du monde entier.
D’abord l’objet dans sa réalité immédiate, le peintre glisse doucement, toile après toile vers une évocation plus suggestive. Fidèle à ce processus depuis ses premières toiles, Serge Griggio travaille en série. Il explore son sujet d’abord dans sa forme la plus figurative afin d’en saisir les lignes de forces. Il réalise de nombreuses études préparatoires sur papier au fusain ou à la mine de plomb avant de se confronter à la toile. Puis peu à peu commence un travail d’épure de cette forme qui se mêle à une réflexion intellectuelle sur l’objet et sa raison d’être, sa symbolique. Aller à l’essentiel de la forme pour en dévoiler le sens caché. L’évolution plastique de la série est étroitement liée à une réflexion personnelle. Dans le même temps, cette démarche intellectuelle nourrit le travail de la forme et de la matière. Des allers retours permanents du dedans vers le dehors. Faire exploser les repères figuratifs et révéler l’invisible. Une démarche singulière qui fait de Serge Griggio un peintre atypique.

Laetitia DELOUSTAL