Jean FRONTERA et LOUX - Exposition Temporaire à Adissan

Jean FRONTERA et LOUX – Exposition Temporaire à Adissan le samedi 11 juin 2016 de 10:30 à 17:00

Jean FRONTERA et LOUX – Exposition Temporaire à Adissan

Une nouvelle exposition à la Maison Vailhé (20 rue Pasteur – Adissan) avec Jean FRONTERA et LOUX

le samedi 11 juin 2016 de 10:30 à 17:00

Vernissage à 11:30 avec apéritif offert

Venez nombreux partager un moment culturel et festif…..

JEAN FRONTERA

JEAN FRONTERA

Jean Frontera est né le 19 Août 1958 à Béziers dans l’Hérault.

Curieux, passionné, du dessin à la sculpture, de la décoration à la photographie,
avide d’expériences et d’aventures, ce solitaire parcourt le monde à la recherche de sensations fortes, de sports extrêmes… Ses expéditions de la montagne à la mer, la nature et les espaces sauvages lui offrent ressource et inspiration.
Des grands espaces à l’aventure de la peinture il n’y avait qu’un pas et il couche désormais sur la toile les matières et les couleurs que la nature lui offre au cours de ses périples.
Sa grande satisfaction ce n’est pas de commencer un tableau ou de le contempler une fois terminé, c’est ce qu’il y a entre les deux : « peindre ».
Il aime Dali, César, Soulage, Vasarely, Pollock, Richter et beaucoup d’autres.
Autodidacte, acharné c’est avec une énergie féroce et de multiples essais qu’il vous livre son thème de prédilection « l’Art et la Matière ».

« l’Art et la Matière »

L’esprit n’est plus indépendant de la matière, ni opposé à elle, mais émerge laborieusement d’elle sous forme d’art et de tableaux. Matière sombre ou lumineuse, matière dégénérée, matière condensée, antimatière…
Variation de matières et de couleurs, celle-ci donne un caractère intime, tactile à la toile et entraîne celle des volumes et des lumières. Entre chimie et peintures, la chimie désorganise, la toile s’organise, la matière s’installe.
La matière permet à l’homme de se découvrir et de se réaliser. On parle toujours de la soumission devant la matière, il y a aussi la soumission devant le tableau.

« Mes tableaux »

Les toiles abstraites mettent en évidence une méthode : ne pas avoir de sujet, ne pas calculer mais développer, faire naître. Ce sont des peintures polymorphes.
En fait mes tableaux sont des idées rendues visibles ou devenues images. Je mélange des produits (peintures, pigments etc…) qui ne s’aiment pas forcément ; ils s’entremêlent, s’harmonisent, s’unifient. Quand je suis dans mon tableau je ne suis pas toujours lucide de ce que je fais, c’est seulement après une espèce de temps, de prise de conscience que je vois ce que j’ai voulu faire. J’effectue des changements, des rajouts, des modifications, parce qu’un tableau a sa propre vie, j’essaie de la laisser émerger. Je suis rarement satisfait du premier coup, je remets toujours en question le résultat et me renouvelle sans cesse. Ce qui compte c’est la spontanéité, l’impulsion.

« Les tableaux ne sont que recherches et expériences. » (PICASSO)

Il faut croire en ce que l’on fait pour faire de la peinture, s’engager intimement et émotionnellement. L’art est l’ultime forme de l’espoir, de la vie et de la beauté.
Mes tableaux sont sans objet, ils sont l’objet d’eux-mêmes, ils n’ont à première vue ni signification, ni sens.
La matière est un trop vaste sujet. Pourquoi je peins ? Parce que je n’ai trouvé aucunes raisons de ne pas le faire.
L’œil ne se lasse jamais d’un spectacle de splendeur, plus on connait les choses, plus elles deviennent belles.

« Les peintres ne savent pas ce qu’ils font, ce sont des demi-fous et j’en suis un. » (VAN DONGEN)

« Peintre de l’âme, aventurier de l’abstraction… Marcheur des grands espaces sur des chemins désormais plus intérieurs.
Une peinture étirée, craquelée, furieusement travaillée… Des noirs intenses aux reflets turquoises, des bruns rouillés, des rubans de blancs, des éclats de rouges …
La matière est là, profonde, lumineuse, domptée. Au cœur de cette nouvelle expédition : le partage, celui de l’émotion et de l’intime… Un voyage intense. » (Nathalie Miquel)

https://www.facebook.com/JeanFronteraPeintures

LOUX

LOUX

Diplômé de l’Ecole des Arts Appliqués de Metz en 1969, Loux a eu une vie professionnelle et personnelle riche, parsemée d’embûches laissant bien peu de place à l’un de ses rêves, la peinture.
A la fois « vierge folle et vierge sage », vivant dans l’Hérault, il laisse enfin ( la retraite consommée et digérée ) parler son vrai tempérament…
Sa peinture exprime ses bouillonnements intérieurs,ses doutes,ses exaltations, sa réseve, des frontières imaginaires qu’il s’impose et nous impose…lumières, reflets, couleurs, s’y jettent, se rejettent, se projettent, se mélangent, se couvrent et se découvrent tour à tour.
Il joue sur une profusion de motifs, tentant de créer un dialogue constant et minutieux parfois entre les signes, les échappatoires, le hasard, voire meme la nécessité…chaos de la vie !

http://louxjlc.wix.com/monsite