genevieve_junior

Geneviève Junior par l’Opéra Junior – Opéra Comédie – Montpellier le 13 mai 2016

Geneviève Junior

Opéra Junior

Vendredi 13 mai à 20h
Opéra Comédie

Reprise de la production mise en scène par Carlos Wagner de l’opéra-bouffe de Jacques Offenbach – Geneviève de Brabant, (donné à l’Opéra Berlioz, les 16, 18 et 20 mars 2016), adapté par le metteur en scène pour le Jeune Opéra d’Opéra Junior.

Jérôme Pillement, direction musicale
Benoît Bénichou, mise en scène- d’après un concept de Carlos Wagner

Chœur Opéra Junior-Jeune Opéra

Clémence Montagne / Emma de la Selle, Geneviève
Cassandra Aynard Leonelli /Yasmeen Boukhari Drogan
Léna Chevrot-Roche / Marilou Rolland Brigitte, Christine , Églantine
Marie Sénié Isoline, Chevalier noir / Bohémienne
Matthieu Branchereau /Noémie Nicoloso Sifroid
Sacha Baron Daltrozzo/ Elysa Brodu Charles et Martel
Benjamin Guilbaud, Vanderprout
Paul Besset / Gaspard Ferret Golo
Camille Poirier/ Tormey Woods Grabuge
Raphaël Charneux / Thomas Dedieu Pitou
Charles Bonnet Arthur, L’Ermite du ravin

Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Aujourd’hui j’ai envie d’être partial, voire de mauvaise foi… mais c’est aussi mon droit !

Oui, j’aime l’OPERA de Montpellier, sa programmation, ses musiciens, une certaine philosophie. Pourquoi cette déclaration, en préambule à ce compte-rendu ? Pour deux raisons, la première s’appelle GENEVIEVE JUNIOR, la deuxième porte le nom d’un ami qui, ce matin encore, me dit « Il faut arrêter avec l’Opéra, le lynchage est permanent ! ».

Voilà ceci étant dit et posé une fois pour toute, revenons à ma première raison. En mars j’ai vu (et apprécié) Geneviève de Brabant au Corum. La mise en scène, les décors… et les interprètes : un sans faute (ne chipotons pas !). Ensuite, la surprise et le plaisir de découvrir la même œuvre revisitée par l’OPERA JUNIOR… deuxième coup de foudre. Certes les décors sont repris de la première mouture, celle pour les « grands », mais adaptés et remontés, avec humour et rationalité, ils s’intègrent parfaitement dans le cadre délicieusement désuet de l’Opéra Comédie. Le travail de Benoît Bénichou et de Jérôme Pillement a fait le reste. Intelligemment réécrit, le livret original conserve toute sa verve et son ironie piquante. La référence, bienvenue, au 49.3 puis aux intermittents reste dans l’esprit de l’œuvre d’Offenbach. La direction musicale est souple, suivant au plus près la partition, pas si évidente, d’une œuvre remarquable ayant laissé à l’histoire de la musique certaines pièces d’anthologie. Ici c’est la patte du maestro Pillement, à l’aise sous sa double casquette de chef et de directeur artistique d’Opéra Junior.

Mais le miracle, la très agréable surprise, c’est l’Opéra Junior, lui-même. Quelle fraîcheur, quelle spontanéité et pourtant… quel métier. Il est difficile de citer, un par un, les héros de la soirée mais, au premier plan, je mettrai Golo. Avec la même énergie, le même allant, découverts lors de la générale, notre jeune interprète fait de Golo le personnage central de l’œuvre et, finalement, oublie de le rendre antipathique. Une autre couronne, en forme de lunette de wc (il y passe le plus clair de la représentation), pour Charles Bonnet, un Arthur convaincant (Ma Maman… j’ai bobo !) et un ermite du ravin-maître Yoda désopilant. Drogan, Isoline, Vanderprout, merveilleusement belge, Pitou et Grabuge, en faux evzones, sont au top ! Petit bémol – mais la perfection… ! – pour Sifroid, tenu en alternance par Noémie Nicoloso, bien mais trop féminine, et Matthieu Branchereau, bonne présence scénique mais dont la voix se dilue beaucoup trop dans l’air ambiant… dommage !

13173521_648939608589689_2021040151227123509_o

Les trouvailles de la mise en scène sont à la hauteur. Géniale cette idée d’anniversaire et de jeu de rôle. L’intrusion de l’univers de Star Wars, référence musicale à John Williams en prime, surprend mais enlève l’adhésion. L’orage, très cinématographique, nous plonge dans les films catastrophes bien connus, une vraie réussite. Les clins d’œil sont légions, les situations décalées, les arbres inversés montent et descendent à la demande, les poubelles sont de belles cachettes et de la caravane sort une foule de marmitons, digne d’un Charlot ou d’un Marx Brothers !

Enfin, on s’est amusé, on a tapé des mains, apprécié l’hommage à Prince et largement applaudi cette jeune et talentueuse distribution. Bravo !

Et, là, je reviens à ma deuxième raison. Foutons leur la paix ! Ils ont eu des problèmes, d’autres aussi, ils ont su les gérer, d’autres non, et aujourd’hui, cela marche.
Alors, tant pis si cela fait flagorneur, merci à Valérie Chevalier et à tous ces merveilleux musiciens, chanteurs, metteurs en scène, chefs, d’orchestre, techniciens, au personnel d’accueil, courtois, efficace et humain, pour qui le public n’est pas synonyme de bétail à parquer, merci à vous tous qui nous avez offert tant de bons moments… longue vie à l’OONM et à l’Opéra Junior !

Liens

OONM
http://www.opera-orchestre-montpellier.fr/evenement/genevieve-junior

Opéra Junior
http://www.opera-orchestre-montpellier.fr/page/presentation-opera-junior

 

Vidéos

Geneviève Junior


Opera Junior dans « l’Enfant et les Sortilèges » (OONM, décembre 2015)

 

Quelques clichés de la représentation de Marc Ginot :

The requested album cannot be loaded at this time. Error: OAuthException Code: 10, (#10) To use 'Page Public Content Access', your use of this endpoint must be reviewed and approved by Facebook. To submit this 'Page Public Content Access' feature for review please read our documentation on reviewable features: https://developers.facebook.com/docs/apps/review.