MORT ET RÉINCARNATION EN COW-BOY

Retour sur MORT ET RÉINCARNATION EN COW-BOY à HTH Montpellier de Rodrigo GARCIA – Mai 2016

Retour sur MORT ET RÉINCARNATION EN COW-BOY

HTH – Montpellier (Grammont)

Jeudi 12 mai – 20h

durée 1h45

texte, mise en scène et espace scénique Rodrigo Garcia

avec Juan Loriente, Juan Navarro et Marina Hoisnard

 

Voilà, ça y est ! Après l’avoir annoncé, en avoir parlé, s’en être fait une idée… jeudi, 21h 45, nous venons de voir « Mort et réincarnation en cow-boy »….

Cassant avec ses habitudes, Garcia dissocie, ici, performance corporelle et texte et ceci d’une manière radicale. L’œuvre se présente donc en deux volets. Le premier, sans parole mais habité par des sonorités infernales, où douleurs, interrogations muettes, rage, passent au travers de deux corps se livrant l’un à l’autre, nous offrant leurs affrontements, leur complicité et, au bout de la démarche, la Mort. Avec la Résurrection, arrive le calme et le temps de philosopher. Philosophie de saloon, de cow-boy, ou « follar » (baiser) n’est pas la moindre des préoccupations, on change de registre, les questions subsistent, le rachat est illusoire !

MORT ET RÉINCARNATION EN COW-BOY

Étrange sensation que la mienne, à l’issue de ces presque deux heures de spectacle total. Pas de sentiment de malaise ou de mal-être, bien au contraire. Ce spectacle (c’en est aussi un !) est trop parfait, trop cohérent, pour être dérangeant. Foin des messages véhiculés, déjà, physiquement, la qualité de ce que Garcia nous montre force l’admiration. En ai-je lu de ces comptes-rendus où l’on se vautre dans le « foutraque », les incohérences, voire le « foutage de gueule ». Avaient-ils réellement « vus » ce qu’il y avait à « voir » ?

Mais il existe un troisième volet à cette œuvre, aussi nécessaire que les deux précédents : la rencontre avec les acteurs, Juan Loriente, Juan Navarro, Marina Hoisnard, la « petite » geisha, personnages délicieux dont la sensibilité éclabousse de toute part.

MORT ET RÉINCARNATION EN COW-BOY

Ils parlent, ils racontent. Rennes, 2009, le trio, Rodrigo et les deux Juan, deux mois de Bretagne durant lesquels ils ont vécu dans une proximité quasi familiale. Une idée qui fait son chemin, des films regardés ensemble, « cris et chuchotements », et un soir : « Vers 22h, on a mangé, on a bu, on était prêt et nous sommes allés dans la salle de répétition. C’est ce soir que tout a été clair, les idées arrivaient, la pièce s’est mise vraiment à exister ! »

On entend, on comprend la performance physique. « Nous ne sommes pas les meilleurs acteurs du monde, mais nous jouons avec notre chair. On ne pourrait pas autrement. »

Cette communauté, allant presque à la fusion, Juan Loriente parlant de Juan Navarro, son partenaire et complice, l’explique : « Je lui ai dit, je connais ton corps aussi bien que ta femme et il m’a répondu, mieux ! »

Cette performance physique qui tient du massage, de la lutte, de la boxe, des caresses… c’est un travail abouti, une préparation nécessaire que le public oublie le plus souvent. Sur une question, abordant ce dernier point, Juan Loriente rebondit et exulte. « C’est une « jolie » question ! Deux heures avant le spectacle on va dans un bar où l’on a l’habitude d’aller, on met nos lunettes noires et on se fait une « italienne ». Ensuite on va courir. C’est important d’arriver dans le bon état pour la représentation. Nous jouons avec notre « chair », nos entrailles ! »

Toutes les données sont réunies et chacun pourra se faire, à sa convenance, la meilleure image de sa « mort et réincarnation ». Assurément elle répond au propos de Christian Salmon qui affirme que « les œuvres importantes se reconnaissent dans le trouble qu’elles suscitent dans les esprits, car ce qu’elles exposent n’est pas tant la transgression explicite et obscène des interdictions et des tabous, mais bien un changement de perception, un bouleversement de la sensibilité. »

Alors, « Mort et réincarnation », œuvre importante ? Qui pourrait penser le contraire !

Liens

HTH

http://www.humaintrophumain.fr/web/

Rodrigo Garcia

http://www.theatre-contemporain.net/biographies/Rodrigo-Garcia/

Vidéos

 

Quelques clichés du spectacle :

The requested album cannot be loaded at this time. Error: GraphMethodException Code: 100, Unsupported get request. Object with ID '648651961951787' does not exist, cannot be loaded due to missing permissions, or does not support this operation. Please read the Graph API documentation at https://developers.facebook.com/docs/graph-api

L’ensemble des photos figurant sur cette page et portant filigrane www.idherault.tv, philippe F ou nativ’ sont librement partageables sur Facebook en l’état sous condition que soit précisé leur origine à savoir WWW.IDHERAULT.TV sous forme d’hyperlien et qu’elles ne fassent l’objet d’aucunes retouches, redimensionnement ou recadrages. Ces photos sont également téléchargeables et peuvent être utilisées sur tous types de sites internet, autres réseaux sociaux, blogs personnels ou associatifs sous réserve de respecter les conditions ci-dessus énoncées et que soit mentionné sous forme d’hyperlien l’origine des clichés utilisés, soit vers la page facebook soit vers le site internet WWW.IDHERAULT.TV

Tous les organismes, sites commerciaux ou institutionnels devront nous faire parvenir par l’intermédiaire de l’onglet contact du site ou en message privé facebook une demande préalable d’autorisation. Tout non-respect à ces règles pourra entraîner des poursuites aux termes de l’Article L 122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle.