Une courte vidéo sur ce qui fut pour nous la plus belle découverte de cette nouvelle exposition à la Chapelle du Quartier Haut à Sète hier. Un JEU VIDÉO LITTÉRAIRE tout empli de poésie. Au final, une véritable création qui, tout en reprenant les codes habituels des FPS, devient une oeuvre à part entière où l’on s’immerge très vite.

Juliette Mézenc et Stéphane Gantelet vivent et travaillent à Sète.

Juliette Mézenc travaille régulièrement avec d’autres écrivains et artistes. Ses terrains de jeu: l’écriture “entre les genres”, la fiction transmédia, la performance et le vidéopoème.

Sculpteur, Stéphane Gantelet réalise des volumes par pliage de papier ou par impression 3D et s’intéresse à la programmation orientée jeu vidéo. NOUS SOMMES TOUS DES PRESQU’ÎLES est un jeu vidéo littéraire : le lecteur évolue en caméra subjective dans un environnement virtuel où lire/voyager fait gagner des points de vie. C’est donc un jeu vidéo d’un nouveau genre. Il n’est pas question ici de tuer des zombies (quoique, on y songe) mais plutôt d’arpenter un paysage, contempler, écouter ou lire des textes. Nous sommes tous des presqu’îles est une première étape d’un projet de FPS littéraire plus vaste qui s’intitule le Journal du brise-lames, en cours de création.

http://motmaquis.net
http://www.gantelet.com

NOUS SOMMES TOUS DES PRESQU'ÎLES