Philippe Huppé

CULTURE ET PATRIMOINE : Entretien avec Philippe Huppé

Et si l’on parlait :
CULTURE ET PATRIMOINE
Entretien avec Philippe HUPPÉ
Président de VILLES ET METIERS D’ART et maire d’ADISSAN
à l’initiative de Jean Claude Rivière
Réalisation : Philippe Fontaine

Ces quelques minutes d’entretien nous offrent l’occasion d’évoquer la place des élus dans la Culture et le Patrimoine, l’exemple des « métiers d’art » est, en ce sens, riche d’enseignements. Avec l’appellation « métiers d’art », une image composite, constituée d’échoppes médiévales, d’artisans penchées sur leur « travail », gravant, ciselant avec minutie, s’impose à nous, spontanément !

Pourtant, il n’en est rien et ces « métiers » sont aussi tournés vers l’avenir. Voilà ce qu’un élu, très impliqué, nous explique clairement. Ces élus qui, par le biais d’associations comme « Villes et métiers d’art », font entrer la Culture et le Patrimoine de plain-pied dans la vie de leur cité.

Pourtant, étrangement, ce n’est pas un sujet sur lequel il est de bon ton de communiquer dans une période électorale Si, au contraire, nous pensions que ces sujets ne revenaient en première ligne que pour rassembler des voix, Philippe Huppé, lui, les voit comme un obstacle à l’élection. Culture et Patrimoine ne seraient pas vendeurs et, même, seraient contre-productifs pour attirer les électeurs vers les urnes. Tout bien réfléchi, nous craignons qu’il n’ait raison !

Encore un paradoxe que d’être persuadé de la portée de ces actions, favorisant le développement économique de villes et de secteurs où le tourisme est un des atouts majeurs, et l’obligation, afin de pouvoir mettre en œuvre cette ambition, de les taire au moment de solliciter l’approbation des électeurs. C’est un des intérêts forts de ces quelques échanges que de nous montrer que l’on peut y croire et, malgré tout… réussir.