Ce Samedi 20 Avril 2012 se déroulait à la Salle des Fêtes le concours de Miss Agde. Rien de spécial à dire sur cette manifestation, si ce n’est, vite fait, que toutes les 16 demoiselles présentes étaient toutes bien mignonnes. Et que même si l’on ne goûte que fort peu à ce genre de spectacle, il faut reconnaître un certain courage, voire même un courage certain à ces gamines de 15 à 18 ans pour monter sur scène et subir, parfois, les sifflets ou quolibets de quelques rachitiques du bulbe tout en gardant sourire et pommettes bien lisses.

Quelques candidates de Miss AGDE 2012

Bonne et sympathique organisation assurée par le Comité des Fêtes (que je remercie pour la qualité de leur accueil et leur bonne humeur) avec, il convient de l’avouer, une mise en scène plutôt bien léchée ponctuée par des épisodes type tenue lumineuse ou samba brésilienne pas du tout désagréables à regarder. Ce fut finalement un bon moment pour moi qui, pourtant, ne suis pas du tout client de ce genre de concours.

Au centre, Miss AGDE 2012 entourée par ses deux dauphines. Le playboy à côté n’est pas un ancien d’Alliage ou de Worlds Apart, mais le député-maire d’Agde Gilles d’Ettore.

Au final, c’est Nasthasya ASSIE qui a été élue avec comme 1ere Dauphine Maryne BISSON et seconde dauphine Myriam LOUBATIERES BOUCHARK. Je ne vais pas vous citer les personnalités locales présentes, déjà parce que je n’en connais pas la plupart, que d’autres le feront beaucoup mieux que moi et qu’au final, cela n’intéresse pas grand monde.

Non, le véritable grand moment de la soirée fût le mini récital assuré par Florian GIUSTINIANI. Autant l’avouer, ses prestations durant X-FACTOR ne m’avaient guère passionné. Certes, je reconnaissais au garçon d’excellentes qualités vocales mais le reste, gestuelle ou choix des chansons, était loin de m’avoir persuadé. Mais, là, sur scène, le rapport comme l’approche fût tout autre.

On commence avec le morceau de Michael BUBLE Everything qui avait permis à Florian de se qualifier lors des castings. Voix profonde et bien calée, avec une puissance disponible à tout moment et un petit groove qui va bien au moment où il faut ! Des mouvements scéniques idéalement placés avec le petit détachement et la fausse désinvolture qui colle si bien à cette chanson. Il est totalement dedans et distribue la mélodie avec une force contenue bien appropriée.

Suivront Toi et Moi de Guillaume GRAND chanté avec calme et sensibilité, SOS d’un Terrien en détresse de Daniel BALAVOINE (issu de STARMANIA) où Florian prouve toute la richesse et l’étendue de sa capacité vocale mais dans une interprétation intelligente, retenue, préférant mettre en avant la chanson, son émotion plutôt que sa voix. Ce mini concert se termine avec La Boîte de Jazz de Michel JONASZ. Parfaite illustration des sonorités et du rythme qui lui convient. Comme lors du premier morceau, on sent que Florian est à l’aise sur ces sons jazzy. Oubliez le gamin timide de X FACTOR souvent raide comme un piquet forcé de s’adapter à des chansons qui ne lui allaient pas ! Dés les premières secondes, il est à l’aise, sourit, communique et joue avec le public. Je n’ai pas été le seul à être conquis par cette interprétation à la fois totalement maîtrisée et décontractée, simple, dans l’allure puisque le public, plutôt calme jusqu’alors, lui réserva une ovation plus que bien méritée.

Bref, un excellent moment trop fugace à mon goût. Si Florian continue comme cela et réussit à trouver des compositeurs et paroliers capables de mettre en avant ce style si particulier, SON style en fait, on ne peut que lui souhaiter de réussir une immense carrière car, franchement, il le mérite. En attendant un premier album, courez voir sur scène ce garçon simple et chaleureux. Vous découvrirez un vrai chanteur qui, au delà de son image de beau gosse au sourire ravageur, de chanteur à minettes, en a vraiment ! Et ça, ce truc que certains nomment du talent, ça devient vraiment rare !

Longue vie à Florian en attendant de le revoir bientôt. Et tous nos remerciements encore au Comité des Fêtes de la ville d’Agde que préside Philippe ERILL, aux bénévoles sympas qui l’entourent pour nous avoir offert cette excellente soirée et cette belle programmation.

Cet article vous a plu ? Cliquez sur une des publicités et participez ainsi au financement et à la survie du site !