FRANKIE 4 FINGERS

FRANKIE 4 FINGERS au CHAT NOIR – ROUJAN en images

On peut dire ce que l’on veut, mais malgré son éclairage « approximatif » lors des concerts, ses goûts musicaux « douteux » à titre personnel (hormis évidemment Hells Bells qu’il passe en permanence) et qu’il déteste les « footeux », cette année, MANU big boss himself du Black Minou (surnom intime donné par les habitués au Chat Noir, style nom de code à la con), bref, le dit Manu a pour l’instant réussi un parcours sans faute dans sa programmation musicale.

Là où d’autres se contentent du facile, de l’easy, du peinard en reprenant en permanence les mêmes têtes chaque année sous le faux prétexte « que ce sont des bons » et qu’en plus, « ce sont des potes ! » (que répondre à ce genre d’arguments, certes mous du genou mais si ce sont des potes, tu fermes ton clapet), le dit Manu a innové alternant tous les styles, de la Chanson française (avec un grand C comme… cool) avec Fred et Barbara (preuve qu’elle ne fait pas tripper que les bobos piscènois), du Rock’hab, du Blues Texan ou encore de la nouvelle scène avec DEMI MONDAINE (Béatrice, je t’aime toujours ! ! !). Et même, en innovant lors d’un vernissage d’une expo photo (fabuleuse d’ailleurs), sans… lumière. Facile pour apprécier les clichés.

frankie-4--fingers

Preuve encore ce samedi soir (sur la terre) avec les FRANCKIE 4 FINGERS, jeune groupe originaire de Montpellier. Te dire que c’est ma came ne serait pas raisonnable. En même temps, que peut aimer un mec qui se paluche en alternant Kiri Te Kanawa, Michel Delpech et Sigur Ros ? Mais force est de reconnaître que la mayonnaise ou l’aïoli prend bien !

Ce groupe, c’est un peu comme une gonzesse aux nibards style Lolo Ferrari qui les comprimerait dans un soutif à la Laure Manaudou. Quand elle se désape devant toi, ça explose, ça dégorge de partout ! T’en es le premier étonné mais au final, tu kiffes plutôt bien la surprise. Ben eux, c’est la même chose. Tu t’attends à un groupe de rock de jeunes cons cherchant désespérément à imiter Soundgarden ou Queen of the stone age et puis t’as en face de toi quatre mecs qui tiennent haut la rampe te dégorgeant un rock puissant au travers de leur épiderme que j’espère non épilé.

C’est pas de la dentelle, c’est du lourd, du brutal. Pas du rock à connasses bougeant leur cul en prenant des airs de minettes évanescentes tout en gardant un sourire figé sur leurs gueules d’élargies de la rondelle. Non, là çà envoie grave ! C’est pas du fin mais c’est du bien ! Dommage que le public ait mis du temps à s’y mettre, peu habitués qu’ils, qu’elles sont à se prendre des claques dans la gueule. « 50 nuances de gris » restant pour elles l’étalon de la modernité dissidente et transgressive.

Et même si je me suis cassé avant la fin, préférant laisser le privilège à quelques cagoles de s’extasier sur les qualités du chanteur oubliant au passage les performances des autres musiciens, j’ai passé un moment qui m’a déchargé de beaucoup d’adrénaline. Et ça, hormis la baise ou le SM, rares sont ceux, celles qui peuvent s’en vanter

Merci à eux, Manu, Sophie (que tu es belle), Audrey et le reste du staff du Chat Noir.

Et je n’oublierai pas la guest star de la soirée, un jeune batteur dont c’était le premier concert live, répondant au joli nom de Pena Ruiz et qui prouvera vite à l’écoute de sa prestation qu’il a aussi un prénom, coincé entre son père (abruti !) et son grand père (énorme ! même si je ne partage pas ses idées).

Facebook : Franckie 4 Fingers

The requested album cannot be loaded at this time. Error: OAuthException Code: 10, (#10) To use 'Page Public Content Access', your use of this endpoint must be reviewed and approved by Facebook. To submit this 'Page Public Content Access' feature for review please read our documentation on reviewable features: https://developers.facebook.com/docs/apps/review.

 

Le Chat Noir
1 Avenue de Cassan, 34320 Roujan