CDN_Montpellier

Programmation de Mai 2015 au CDN MONTPELLIER – HUMAIN TROP HUMAIN

De nouveau une programmation étonnante à Humain trop Humain / CDN mené par l’énergie créatrice d’un Rodrigo Garcia qui continue d’étonner, de bousculer les schémas traditionnels. Avec ce mois-ci, en point d’orgue, le FESTIVAL EXPLICIT : un événement autour des sexualités et de leurs représentations qui ne manquera pas, comme il en devient une habitude, de faire beaucoup, beaucoup parler.

LES 5 ET 7 MAI à 20H00 (durée : 1H10)

NOUS AVONS LES MACHINES

Création collective Les chiens de Navarre
Ce qu’on ressent très fort en voyant une pièce des Chiens de Navarre, c’est précisément ce désir comme gonflé à l’hélium de recharger la scène, de la boursoufler et de la faire par instants exploser. Au cœur de la banalité, la scène s’augmente de tous nos espaces les plus imprévisibles, diffractions de nos fantasmes, métaphores surjouées de nos pulsions, quelque chose comme le surgissement de nos désirs les plus saillants et les moins calculés. D’où cette place laissée à l’improvisation, dans l’élaboration du travail bien sûr, mais aussi dans la réalité de ce à quoi nous assistons : autour d’un scénario réduit à son plus simple appareil gravitent les situations les plus outrées, les déchaînements ponctuels, les fatigues extrêmes et les violents déchirements, qui participent tous de cet hyperprésent. Ce refus de fixer une forme et de « re-présenter » soumet le spectateur à l’énergie suicidaire de propositions plus explosives les unes que les autres, et dont le résultat est souvent la pure hilarité, ou bien l’ébahissement, celui qu’on éprouve devant les folies futuristes ou dadaïstes.

Tanguy Viel, texte de présentation du Théâtre de Gennevilliers CDN

….Avec : Caroline Binder, Céline Fuhrer, Robert Hatisi, Manu Laskar, Thomas Scimeca, Anne-Elodie Sorlin, Maxence Tual, Jean-Luc VincentMise en scène : Jean-Christophe MeurisseProduction déléguée : Le Grand Gardon Blanc Coproduction : Théâtre de Gennevilliers – CDN de Création Contemporaine, Maison des Arts de Créteil, Les Spectacles Vivants – Centre Pompidou Paris, Théâtre de Vanves – Scène conventionnée pour la danse, Parc de la Villette dans le cadre des résidences d’artistes 2011 Avec le soutien de l’ADAMI…

Rencontre AVEC Les Chiens de Navarre le 6 mai à l’issue de la représentation

 

LE VENDREDI 15 MAI de 20h à hTh (Grammont)

HÉROS DE L’ELECTRO

• MOUSE ON MARS
• RYOIKI KUROKAWA
• CLARK
• ARTHUR ROUSSEL
• UNE PETITE DANSEUSE
• BERTRAND FRAYSSE
• TAPE

Héros de l’électro nuit électro à hTh
Curateur : Daniel Romero Daniel Romero est musicien de la scène électro et concepteur sonore de Méq – Département de création numérique de hTh. Il vit à Montpellier. Il a 36 ans.

 

DU 22 AU 24 MAI (Toute la journée)

EXPLICIT

Explicit

« Explicit » : un événement autour des sexualités et de leurs représentations.
Les questions du genre et des sexualités animent un champ de recherches universitaires, artistiques, politiques, foisonnant et encore très émergent. Queer, post-porn, féminisme sex-positif, porn studies, le programme « Explicit » entend donner la parole à cette scène d’avant-garde qui cherche, analyse et invente des vocabulaires et des représentations du « sexuel » hors des codes et des normes dominantes. Véritable « contre-culture », ces expressions émanent souvent des marges ou de prétendues « minorités » et partent de la volonté politique et artistique de bousculer les stéréotypes, troubler les identités, défendre les différences, créer des espaces d’imagination et d’émancipation et promouvoir le corps comme lieu de puissance, de joie et de contestation. Nous pensons que le sexuel est un objet culturel, politique et social et non pas seulement personnel et intime. Nous pensons d’ailleurs que le personnel et l’intime sont eux-mêmes construits socialement d’où la nécessité d’en créer des représentations qui bousculent les frontières, interrogent nos corps et les scripts de nos désirs. Films, conférences, expositions, spectacles, performances… C’est dans la multiplicité des expressions que nous souhaitons mélanger les approches théoriques et artistiques, savantes et directes, historiques et contemporaines de l’explicite. Cie À contre poil du sens

Vendredi 22 Mai

18h Vernissage: Exposition/Installation video – Pix de Antonio Da Silva – Humping Pact de Dmitry Paranyushkin et Diego Agulló – Webcam Venus de Pablo Garcia et Addie Wagenknecht – Films d’animations de Tom de Pékin 19h Performances : Auto-Porn Box série de 6 auto-portraits sexuels- Cie A Contre Poil du Sens 21h Panorama 1 Sélection de court-métrages « post-porn » 22h30 DJ Set Maïc Batmane

Samedi 23 Mai

11h Film Vulva 3.0 documentaire de Claudia Richarz et Ulrike Zimmermann 12h30 Café Lecture Rencontre avec des livres et des auteures: Wendy Delorme, Marianne Chargois 14h Conférence Filmique Porno Féminisme – Présentation et analyse de courts-métrages issus du mouvement féministe pro-sexe par Wendy Delorme. – Cervical Show and Tell par Sadie Lune : reprise de la performance iconique de Annie Sprinkle Public Cervix Announcement 17h Performances : Auto-Porn Box série de 6 auto-portraits sexuels- Cie A Contre Poil du Sens 19h Panorama 2 Sélection de court-métrages « post-porn » 21h Spectacle (nou) de Matthieu Hocquemiller Un travail plastique, chorégraphique et politique autour des représentations de genre et des sexualités 22h30 DJ Set Leslie Barbara Butch

Dimanche 24 Mai

13h30 Café Lecture Rencontre avec des livres et des auteur(e)s: Alice Roland, Gaspard Delanoë, Florian Voros 15h00 Conférence Filmique Entre analyse de l’image, sociologie et porn studies, Florian Vörös s’intéressera au rapport entre images, lieux de sociabilités et sexualités gays. 17h00 Film New York City Inferno de Jacques Scandelari (1978) 19h00 Performance Sexus 3 [Part I: Zhora] de Quiméra Rosa Cyborg post-porn, BDSM body noise, Gender hacking 20H00 : Spectacle Macho Dancer de Eisa Jocson Eisa Jocson s’approprie et détourne le « macho dancing » shows érotiques masculins philippins.

Programmation détaillée sur http://festival-explicit.fr/wpexplicit/

LES 22 ET 23 MAI à 19H00 (durée 2H00)

AUTO-PORN BOX

Un projet de la CIE À CONTRE POIL DU SENS pour hTh

Auto-porn box est un projet de série de performances courtes et soli autour des questions sexuelles. Chaque Auto-porn box est une forme d’autoportrait documentaire et performatif qui propose ainsi un focus sur un ou une performer, un regard sur un univers et un parcours sexuel singulier : trans-genre, travail sexuel, autoérotisme ou extravagance camp sont autant d’univers ou de sujets traversés.

Grinçante, troublante, poétique et/ou descriptive, chaque Auto-porn box est singulière dans sa forme, son propos et son esthétique. Chacune est écrite et conçue pour et avec le(a) performer concerné(e). Au delà de l’histoire individuelle, chaque « auto-porn box » permet d’interroger des thématiques plus générales comme le travail sexuel, les identités « trans », les « scripts alternatifs » de la sexualité. Par l’autoportrait c’est le lien de l’intime à l’histoire collective qui nous intéresse.

programmation détaillée sur http://festival-explicit.fr/wpexplicit/

LE 23 MAI à 21H00 (durée 1H30)

(NOU)

Chorégraphie, conception, réalisation Matthieu Hocquemiller

Ce spectacle s’aventure là où la danse va rarement. Nous avons voulu investir nos orifices, nos sexes, nos corps, nos sexualités, les zones attribuées à l’intime pour en faire des espaces poétiques. Nous agençons autrement, nous déplaçons, nous créons des corps collectifs, des circulations, nous sexualisons et nous désexualisons. Ce faisant, nous considérons moins la sexualité comme une « pulsion » que comme une culture, un processus relationnel et politique. Car autant le dire tout de suite, nous ne cherchons pas une complicité « excitatoire » avec le public mais bien à élaborer des images diverses et complexes à partir du « sexuel » et si nous représentons la sexualité de façon explicite, il s’agit moins d’un « érotisme » que d’un mode d’agencement à l’autre et au monde. En franchissant les frontières de ce qui est en général renvoyé à l’intime le spectacle interroge précisément une géographie politique du corps, et les rapports de normes et de pouvoir qu’il véhicule. Je suis heureux d’avoir rencontré et réuni pour ce projet des personnalités actuelles et importantes dans l’univers du « sex work », du « queer » ou de la performance. Nous partons aussi d’une évidence partagée : la pertinence tant artistique que politique d’inventer des représentations des genres et des sexualités alternatives aux représentations normatives dominantes. La construction d’images, l’articulation à des imaginaires, la tension physique et poétique avec un auditoire, la chorégraphie partage beaucoup de dénominateurs communs avec les représentations du « sexuel ».

Matthieu Hocquemiller

avec : Kay Garnellen, Marianne Chargois, Camille Mutel, Ludovic Lézin, Mathieu Jedrazacmusique : Benjamin Collier lumière : William GuezProduction : À contre poil du sens. Coproduction : Festival International Montpellier Danse 2014, Festival Uzès danse, Théâtre de Nîmes et le KLAP maison pour la Danse à Marseille.

programmation détaillée sur http://festival-explicit.fr/wpexplicit/

LE 24 MAI à 21H00

MACHO DANCER

Conception, chorégraphie et performance Eisa Jocson

Macho Dancing est un phénomène spécifique aux nightclubs philippins. De jeunes hommes s’y produisent dans des shows hyper sexy, pour des clients masculins (et féminins). Eisa Jocson prend la place d’un de ces danseurs. Androgyne à bottes de cow-boy, elle trouble les attentes et court-circuite les perceptions usuelles de la sexualité.

En se mettant dans la peau d’un macho dancer, Eisa Jocson questionne le genre en tant qu’outil de mobilité sociale : par sa pratique, le macho dancer est relégué à une position marginale et fragile dans la société, même si l’image qu’il simule est celle d’un mâle fort. La femme qui performe cette Macho dance assume ainsi le rôle d’un mâle fort ; et en transgressant le genre, la performeuse semble également élever son statut social. Mais dans la mesure où elle met en œuvre une pratique marginale, elle reste vulnérable et fragile, et garde le statut de femme objet. La performance génère alors une « boucle du genre » dans laquelle performer et public sont entraînés.

lumière : Jan Maertens Composition musique : Lina Lapelyte Coach : Rasa Alksnyte Dramaturgie : Arco Renz Producteur tournée : Tang Fu Kuen
programmation détaillée sur http://festival-explicit.fr/wpexplicit/

Humain trop humain
Domaine de Grammont
CS69060 • 34965 Montpellier cedex 2
Billetterie: 04 67 99 25 00
Administration: 04 67 99 25 25
www.humaintrophumain.fr