A l’occasion du 90ème anniversaire de sa naissance, 6 artistes atypiques et singuliers rendent un hommage tendre et décalé à Boby Lapointe dans ce PRINTIVAL 2012 : Evelyne Gallet, Yeti, Roland Bourbon, Dimoné, Imbert Imbert et Presque oui revisitent au poil à gratter les refrains fantaisistes et lunaires du piscénois (habitant de Pézenas) dans une ambiance de cirque intime et débridé, de cuisine foutraque et raffinée…
Croisés au fil des années dans nos salles, ils illustrent la création actuelle en chanson francophone, et ont bien voulu s’unir et mixer leurs idées, marier leurs voix, bouturer un projet commun, et réinvestir un Boby Lapointe inédit en s’appropriant son répertoire à leur sauce. Ça ne peut qu’être explosif !!!!

Coproduction : Chantons sous les pins (Landes), Printival Boby Lapointe (Pézenas, Hérault)

1ère partie avec Jo Gilly

jo gilly

Après dix années de concerts au sein de diverses formations de chanson festive, Jonathan se lance en solo et rencontre Matia en mars 2011, puis Guilhem en Octobre 2011. Respectivement guitariste et saxophoniste émérites, ceux-ci habillent des textes anciens ou inédits. Par petites touches mélodiques, par des interventions fines, par petits soubresauts de contre-chants, de décors harmoniques, ou de solos déjantés, Matia et Gulihem accompagnent avec simplicité et écoute le fil de la chanson, la voix évocatrice de Jo.

JEUDI 12 AVRIL

Laurent Malot à 12h Place Gambetta – gratuit

Un duo musical plutôt rare dans le monde de la chanson. Un parcours intimiste dans l’univers un brin teinté jazz de Laurent Malot, accompagné par Gilles Coquard, malicieux joueur de notes, compositeur et arrangeur renommé de la profession, virtuose et maître incontesté de la basse électrique 6 cordes. Des arrangements aux couleurs musicales alternées, nous offrant une approche innovante de ce répertoire. Un florilège de textes intelligents dont la poésie évoque une arme subrepticement puissante tour à tour sur les fronts de l’humour, de l’amour, de l’émotion, de la contestation… Il faut dire que Laurent Malot partage volontiers la plume avec ses fidèles amis Allain Leprest, Bernard Joyet et bien d’autres…  Une belle complicité scénique au service d’une voix parfaitement timbrée, nuancée et sensuellement swing. Un véritable dialogue musical sur mesure pour un spectacle intelligemment construit.

Clément Bertrand à 19h Foyer des Campagnes

« Sous son air un peu massif, brut de décoffrage, ce poète chanteur a les sentiments et les mots à fleur de peau. Il semble un peu apeuré, mais livre pourtant ses textes avec une présence extrêmement forte et captivante. Ce qui marque aussi, c’est la plume extraordinaire de Clément BERTRAND, les textes sont percutants derrière des métaphores puissantes. Et malgré la richesse et la densité des textes, le public se laisse facilement transporter dans chacune des chansons. » La Montagne (Février 2010)

 

Yves JAMAIT Parrain du Printival ! à 21h Foyer des Campagnes

yves jamait

Les émotions à fleur de peau, Jamait ne renie rien de ses origines populaires, et y puise au contraire le goût des rencontres. Yves Jamait, chanteur, auteur, compositeur, puise l’inspiration de ses textes au cœur de la vie quotidienne. Angoisse existentielle des veilles de lundi, joies et déchirements amoureux, coups de gueules sur la société défilent au gré des sentiments de l’auteur.

Sur scène, Jamait s’éraille la voix, s’extirpe les mots nés au fond des entrailles, fait grincer les dents et verser les larmes, mais ne se départit pas non plus de la gaieté des bals populaires, de cette douce lumière des souvenirs d’enfance en noir et blanc devenus jaunies À la lumière du pourpre, Jamait ravive les émotions. De valses tristes en clin d’oeil de java, un autre rock’n roll y résonne.

1ère partie avec Barcella

barcella

Distinction et perfection de la diction servent une ironie féroce et une imagination débridée. Barcella se joue de la logique et des genres étriqués pour composer un monde merveilleux.Il établit des ponts lumineux entre les canons de la chanson française et le hip hop, entre les siècles et les lieux, entre le swing et la déclamation des fois de l’homme. Ce charmant personnage semble prendre un malin plaisir à explorer les époques et les courants musicaux, sans se soucier des convenances et des modes passagères… [texte écrit par Philippe Pagés, programmateur, Le Bijou à Toulouse]

 

VENDREDI 13 AVRIL

Guilam à 12h Place Gambetta – gratuit

Guilam

Une voix haute et claire, des textes à couper le souffle et des musiques superbes pour cet artiste touchant. Guilam est un doux, un tendre. Ce serait quasiment un bienheureux s’il ne portait en lui cette hypersensibilité qui lui tient le corps, lui tenaille l’esprit. Mais qui fait ce qu’il est. Une plume talentueuse et « intimiste » qui a attendu presque 30 ans avant de voir le jour. Guilam s’est façonné un univers musical empreint de douceur, de sensibilité et d’humour, posant sa plume sur le temps qui passe, les relations humaines ou les belles rencontres.

Iaross à 19h Foyer des Campagnes

IAROSS

Cette formation Montpelliéraine en pleine ascension menée par Nicolas Iarossi, sert sur fond de chair de poule ses chansons «à textes et à tripes», qui dessinent la personnalité tourmentée d’un artiste prolifique, ancré dans une chanson française intemporelle, qui s’aventure avec bonheur à la frontière du rock, de la musique répétitive, voire tribale…
Une voix sensible qui déclame, vibre, hurle, un violoncelle qui caresse (Nicolas Iarossi), des percussions hypnotiques (Germain Lebot) et des sons de guitare envoûtants (Colin Vincent), posent les bases de l’incroyable originalité de l’univers vibrant de ce trio.

Fatals Picards à 21h Foyer des Campagnes

Ils sont de retour ! Chansons festives, textes engagés et humour décalé définissent les Fatals Picards groupe de musique dans la lignée des VRP, de Marcel et son Orchestre et autre Wriggles.

Coming out, est leur sixième album avec pour fil rouge un humour décapant. Un album où l’on croise pêle-mêle : des parisiens qui se rêvent en hippies, des Moonboots, un champion de tennis franco-rasta, un oncle admirable mais pédophile quand-même, Philippe Manœuvre, une cagoule en cuir, une Miss plus ou moins rance, Noir Désir, des seins en silicone, le Che Guevara en chair en os et en t-shirt, des immigrés même pas clandestins, la Mano Negra, des bébés congelés mais heureux de l’être etc… Le mieux est encore de les découvrir en live puisque leur concert hors-norme est un subtil mélange d’énergie, d’humour, d’émotion et de sport ! En s’inspirant toujours de l’actualité et de la politique, ce groupe cherche à chanter tout haut ce que certains fredonnent tout bas avec un ton politiquement incorrect et une musique plutôt rafraîchissante.

1ère partie avec BATpointG

BAT-POINT-G

Avec onze kilos qui bousillent son dos et un troisième poumon greffé sur le thorax, BATpointG est l’homme à l’accordéon. Armé du plus rétro des instruments et d’une boite à rythme, il surprend par ses chansons bien ficelées et un jeu atypique, plus hip hop que musette. Dans la guerre des sons, il mitraille à coup de flonflons… Syntaxe habile, chant lexical, obsédé textuel. Laissez de coté vos préjugés, son instrument va vous faire ouïr …

SAMEDI 14 AVRIL

La Meute Rieuse à 12h Place Gambetta – gratuit

la meute rieuse

« En premier lieu, je regarde toujours les fesses / Elles sont bien plus parlantes que les yeux », voilà pour la chanson-titre (de Fredo Burgière, des Ogres) interprétée par Camille d’une voix franche, d’une gouaille joyeuse. On pourrait, s’il n’y avait cette voix féminine qui prédomine et personnalise ce groupe, situer cette « meute » (en fait, désormais un duo entre la chanteuse Camille Simeray, également à l’accordéon et aux percussions, et Morgan Astruc, au guitare, percussions, choeurs et pandeiro) entre Têtes Raides et La Tordue.La formation mêle musiques du monde et chanson française traditionnelle. Une perpétuelle recherche d’équilibre entre différents univers musicaux. Avec ses textes poétiques mais aussi ironiques et moqueurs, la magie opère.

Face à la Mer à 19h Foyer des Campagnes

face a la mer

Tout commence en 2002 avec une succession d’heureuses rencontres féminines au détour de salles de concerts parisiennes. De là naît le groupe Face à la mer, ou l’énergie débordante de six musiciennes. Agrippées à leurs instruments, les filles de Face à la mer prennent naturellement la pose, les yeux fixés sur les gens. Sur le groove explosif de la batterie et du tuba, viennent s’entrechoquer les folles rythmiques rock’n’roll de la guitare et les mélodies colorées du violon et des claviers. Un riche mélange d’influences, de l’acoustique à l’électrique.

CO-PLATEAU AU FEMININ !

à 21h Foyer des Campagnes, MeLL

Mell

Sur scène comme sur disque MeLL met le turbo, déroute et dynamite les cases dans lesquelles on voudrait l’encastrer histoire de ne garder que l’essence de ses chansons décoiffées. Avec Mell, brut de décoffrage et sans artifices, y’a de la vie comme dans un western spaghetti. De retour en 2012 avec un nouvel album  » Relation Cheap », elle y tord son écriture pour proposer un son au plus proche de son pouls intérieur, accompagnée par son groupe de ferrailleurs apaches !

 

Melissmell

Mellismell

… c’est un son. Avec sa voix d’abord, à la maturité incroyable et à la force époustouflante. Mellissmell est une interprète, elle incarne totalement chaque chanson et chaque mot est posé avec sens et sensibilité.

Quelque chose entre ritournelle et chanson réaliste, entre hymne électrique et passion pour les mots/maux qui font que la France est le pays des libertés contrastées. On retrouve ainsi des traces du spleenétique Baudelaire, de l’anarchiste Ferré, de Brel, homme du théâtre de l’émotion, ou de Bertrand Cantat, écorché vif majeur. Parmi les influences plus pop, il y a Billy Corgan, âme tordue des Smashing Pumpkins et surtout, comme une évidence, Janis Joplin.

 

SPECTACLES JEUNE PUBLIC

Jeudi 12 Avril – 15h – Illustre Théâtre

« Drôles de noms » Conte musical à partir de 4 ans
de et par Anaïs Tampère-Lebreton et Cédric Laronche

C’est l’histoire de Rosalie, une petite-fille comme les autres, qui vit une vie paisible et tranquille comme les autres… Mais un jour, qui semblait pourtant ‘comme les autres’, elle découvre que sa maman a un problème : sa maman n’arrive pas à appeler ses enfants par leur nom, elle a une drôle de manie d’utiliser un tas de sobriquets, le plus étrange étant « djoukouloute » ! Et « djoukouloute » visiblement personne ne sait ce que ça veut dire…

Rosalie va alors tenter de trouver une explication en rencontrant les habitants se son immeuble : Jean-Eudes le monsieur qui sait tout, Manie la mamie globe-trotter, le chat Maurice, le docteur Carré, son super papa slameur, et enfin sa maman rock’n’roll.

Vendredi 13 Avril – 15h – Illustre Théâtre

WILLIWAW Chansons à Moufles avec Arno Jouffroy, Evelyne Gallet, Jean Ribbe.

Il était une froid, « WILLIWAW », un concert comme pour les grands, avec un vrai piano, et une vraie guitare électrique ! Et puis pleins d’autres choses… mais on ne va pas dévoiler tous les secrets ici, ce serait dommage !

Entre musique classique, rock, musique contemporaine et chansons, passant du rire à la nostalgie, « WILLIWAW » revient nous chercher par les oreilles : frissons de peur et d’émerveillement, des chansons en flocons pour retrouver la trace des silences oubliés et des paradis gelés …

Les chansons sont écrites pour le spectacle et la variété des paroliers (Balmino / Buridane / Gilles Pauget / David Suissa / Alex De / Jean Ribbe / Laurence Marion / Reno Bistan / François Gaillard / Nico / Cédric Laronche…) permettra aux enfants d’aborder différents styles musicaux et de langages : du quotidien à la poésie, de textes évocateurs d’images à de petites histoires.

Tous les renseignements sur le site du PRINTIVAL www.printivalbobylapointe.com

Prix des Places : de 15 à 20€ en plein tarif, de 12 à 15€ en tarif réduit, prix spéciaux pour les abonnés.