LATCHO DROM live à la NUIT DU JAZZ 2014 à Agde

Au carrefour du jazz, du bal musette et de la musique tzigane, Latcho Drom (qui signifie bonne route en langue tzigane) déploie une formidable énergie mêlant virtuosité, talent et décontraction.
Musique gaie et populaire, le Gypsy swing rencontre le cœur de toutes les générations et, pour ce faire, Christophe Lartilleux est accompagné de musiciens talentueux aussi passionnés par la musique traditionnelle de l’Europe de l’Est que par les grands compositeurs du genre. Ils ont ensemble, le goût commun du son et du swing de l’époque de Django Rreinhardt et Stéphane Grappelli

Plus d’inforamtions sur : https://my.zikinf.com/christophe-lartilleux et http://c.lartilleux.free.fr/site.htm

lartilleux deborah reims afffiche  25 nov 2009 foto 21

Photo de Déborah de latcho Drom extraite de : http://c.lartilleux.free.fr/site.htm

BIOGRAPHIE

Fondateur et leader de Latcho Drom, manouche (par sa mère), né dans la famille du cirque Hart-Goujon, Christophe Lartilleux passe son enfance dans les caravanes et sillonne toutes les routes de France et d’ Europe. Très jeune, il apprend la musique et la guitare avec son père Yvon Lartilleux qui fut accompagnateur des grands accordéonistes de musette : Jo Privat, André Verchuren et surtout Maurice Vittenet avant de devenir « banquiste » (musicien de cirque). C’est ainsi que Christophe bénéficie de la culture musicale de son père et de la culture sociale de sa mère. Sa source d’inspiration essentielle : Django Reinhardt. Mais c’est à l’écoute de Chick Coréa, Pat Metheny, John Mac Laughlin, Y. Seffer, Joe Satriani, Frank Cambale, Larry Carlton, ou encore Bach , Paganini et Ravel que son style évolue. Ses influences musicales sont multiples : du jazz-fusion au be-bop, du flamenco au swing manouche. Il est aussi pédagoque et donne des cours à l’école Music’Halles de Toulouse de 1996 à 2003, et actuellement, il anime de nombreux Masters Class en marge de ses concerts et dans des écoles de musique. Depuis 1993, au carrefour du jazz, du bal musette et de la musique tzigane, Latcho Drom (qui signifie bonne route en langue tzigane) déploie une formidable énergie mêlant virtuosité, talent et décontraction. Musique gaie et populaire, le Gypsy swing rencontre le cœur de toutes les générations et, pour ce faire, Christophe Lartilleuxest accompagné de musiciens talentueux aussi passionnés par la musique traditionnelle de l’Europe de l’Est que par les grands compositeurs du genre. Ils ont ensemble, le goût commun du son et du swing de l’époque de Django Rreinhardt.

Compilation 2008 Latcho Drom  « la légende du swing »

« Latcho Drom représente à n’en pas douter un important jalon dans l’histoire des musiques symbolisées par Django Reinhardt.
Tout en reposant sur un héritage clairement revendiqué du génial manouche, Christophe Lartilleux a toujours affirmé avec intelligence et exigence le devoir de moderniser le swing manouche à l’écoute des musiques actuelles et du jazz américain en particulier. Manouche de par sa mère, né dans la famille du cirque Hart-Goujon, Christophe Lartilleux est un passeur privilégié des cultures et des expériences. Dès le début des années 1990, il fonde le désormais mythique Latcho Drom, qui sillonne l’Europe et le Monde pour promouvoir ce swing manouche qui n’était pas encore à la mode. Véritable ambassadeur de la Tziganie, à l’égal d’un Bireli Lagrène ou un Raphaël Fays, il croise les meilleurs musiciens, et affirme sa place d’exception dans le paysage musical français.
Les éditions Frémeaux & Associés sont fières de remettre à la disposition du public dans un seul coffret les trois premiers disques de Latcho Drom de 1994 à 1997 (La Verdine, La Sorcière et Live in Madrid), qui ont placé Christophe Lartilleux et ses acolytes parmi les grands noms du jazz et du swing manouche.”
Benjamin Goldenstein & Patrick Frémeaux 

« Réédition des 3 premiers disques de Latcho Drom, sortis entre 94 et 97, à une époque où le swing manouche ne cartonnait pas encore comme maintenant. Sur le premier disque, « La Sorcière », le groupe se compose de C. Lartilleux (guitare solo), J-F Ruiz (guitare d’accompagnement), J. Trolonge (contrebasse) et C. Roman (violon). Ils « envoient », comme on dit beaucoup d’énergie – c’est même parfois un peu speed ! – et de joie de jouer, et se positionnent d’emblée comme des clients sérieux dans le panorama du swing manouche des années 90. En 96, « La Verdine » propose moitié de compos personnelles témoignant d’une belle fraîcheur d’inspiration; le 3e disque est un concert enregistré à Madrid en 1997, avec un nouveau venu au violon, le fougueux Malik Richeux. Le répertoire est ici plus convenu, mais la différence se fait dans l’énergie, les arrangements et les impros : une musique chaude, propulsée par des musiciens passionnés à la technique accomplie. Le groupe va énormément tourner, notamment à l’étranger, et y connaître un immense succès, puis des changements incessants de personnel nuiront quelque peu à son identité. Frémeaux a bien fait de ressortir ces 3 disques d’un ensemble qui a largement contribué à diffuser la bonne parole. »
Francis Couvreux – Trad Magazine

“Latcho Drom stands as an important landmark in the history of the music symbolized by Django Reinhardt.
Gleaning from the heritage claimed by the inspired Manouche, Christophe Lartilleux has always maintained the need to modernize Gypsy swing, listening to today’s music, American jazz in particular. With his Manouche mother and born in the Hart-Goujon circus family, Christophe Lartilleux conveys other forms of cultures and experience.
In the early 1990s, he founded the now legendary Latcho Drom which toured Europe and the rest of the world to promote Gypsy swing when it was not yet fashionable.  A veritable ambassador of Tsigania, on a par with Bireli Lagrène and Raphaël Fays, he has encountered the best musicians and taken pride of place in the French musical landscape.
Editions Frémeaux & Associés are proud to present a boxed set with the first three albums made by Latcho Drom from 1994 to 1997 (La Verdine, La Sorcière and Live in Madrid) which ranked Christophe Lartilleux and his accomplices among the great names of jazz and Gypsy swing.”

Benjamin Goldenstein & Patrick Frémeaux