Femme Plurielle 2014

Festival FEMME PLURIELLE du 6 au 8 juin 2014 à Roujan

Présentation de FEMME PLURIELLE

Introduction

FEMME PLURIELLE est un festival organisé par l’association « L’ASSOS’THAU MATE – LES ANARTISTES » basée à ROUJAN (HERAULT) où elle gère à l’année un lieu culturel associatif « LES ANARTISTES » qui propose un spectacle chaque samedi.

Objectifs

L’objectif du festival FEMME PLURIELLE est de mettre en lumière tous les savoirs faires féminins dans différents domaines artistiques et artisanaux. Les femmes ont un rôle clé dans la transmission culturelle par la lecture, le conte, le dessin, la danse, les gestes quotidiens et ancestraux. Pourtant, selon les sources du Ministères des Affaires Etrangères, 55 % des enfants non scolarisés sont des filles et les 2/3 des 776 millions d’analphabètes sont des femmes. En outre, selon les sources du Ministère de la Culture, les femmes sont sous représentées dans les programmations culturelles.

Notre action de terrain nous a permis de constater que les talents féminins ne manquent pas et méritent d’être portés au devant de la scène.

Philosophie

La philosophie de notre association est d’être un outil d’éducation populaire et de replacer la culture à sa place de vecteur essentiel de lien social. Nous avons un partenariat annuel avec CULTURE ET SPORT SOLIDAIRES 34 qui permet de distribuer des places gratuites aux personnes en situation de difficultés sociales.

Chiffres clés

Entre l’activité régulière de notre lieu culturel « LES ANARTISTES », le festival FEMME PLURIELLE et les spectacles que nous délocalisont en co-réalisation, notre association propose une cinquantaine de spectacles par an, des expositions, des rencontres-débats, des projections. Nos bénévoles sont très investis. Nous comptons 170 adhérents dont des artistes qui soutiennent avec enthousiasme nos activités.

 

PROGRAMME FEMME PLURIELLE 2014

VENDREDI 6 JUIN

FRANCESCA SOLLEVILLE

A partir de 1958, Francesca délaisse le chant lyrique afin de chanter dans les cabarets rive-gauche de Paris ses auteurs préférés. A l’Ecluse où elle chante avec BARBARA, à la Contrescarpe où Elsa TRIOLET et Louis ARAGON viendront l’entendre chanter, à la Colombe où elle croise le tout jeune débutant Pierre PERRET et au Port du Salut où chantent également Christine SEVRES, Jacques DEBRONCKART, Maurice FANON, Pia COLOMBO, Pierre LOKI. Durant ces nuits à errer de cabarets en cabarets vont naître des amitiés profondes entre ces jeunes artistes passionnés de chanson.

FANTINE LEPREST

La douceur et la brutalité des crayons de Fantine se rencontrent au fil de ses textes. Où, dans une atmosphère intimiste voix et guitare, métissent les notes de couleurs parisiennes à la bossa, au groove, à l’afro et au blues. Elle se place en digne héritière de la tradition française des chansons réalistes. Sans aucun doute se fera t elle un prénom dans le petit monde de la chanson.

 

SAMEDI 7 JUIN

BARBARA WELDENS

BARBARA W. s’accompagne au piano, chante ce qu’elle écrit et compose : des chansons émouvantes, acides, vivantes. Le geste, chez Barbara W., c’est d’abord l’expression de son visage. Le cirque encore. Le théâtre. L’émotion. La gravité. La dérision. Le sombre jusqu’à l’obscur, l’heureux, le drôle. La partition est immense.

GÉRALDINE TORRES ET SES INVITES

Après avoir fondé et participé dix ans à l’aventure de Face à la Mer, Géraldine TORRES a pris une route plus personnelle. Elle chante le monde tel qu’elle le voit. A l’image des héritages du patrimoine de la chanson à texte qu’elle a reçu (Renaud, Leprest, Brassens…) ou celui des poètes (Neruda, Alberti, Garcia Lorca), elle s’inscrit dans cette notion de troubadour actuel pour témoigner avec simplicité d’un monde complexe.

Elle n’est pas seule en scène. Dans un climat fraternel, ses musiciens issus du Folk, du Blues, du Rock sont les premiers partenaires de sa complicité et portent ses mots plus loin. Ensemble, ils proposent un spectacle généreux, aux émotions palpables, toujours unique, à visage humain tout simplement.

DIMANCHE 8 JUIN

FROM & ZIEL

From & Ziel savent lire, écrire et chanter. Ils jouent également du piano.
Et ils ont vu l’amour.

DAVAÏ

Emmené par Svletana LOUKINE au chant, le groupe reconstruit autour des langues russes et tziganes une musique solide, fraîche et personnelle. Il puise dans les traditions de l’Est, de la Méditerranée, dans les sillons du rock et des musiques actuelles le ciment de leurs compositions.

Une guitare rythmique, une guitare électrique ou un banjo, un violon alto, un accordéon, une contrebasse électrique, des percussions, une batterie quelques micros, voilà ce que vous verrez sur scène. Mais au fil des notes, des regards et des sourires complices, les voix chaleureuses vous toucherons autant qu’elles vous ferons danser.

ANIMATIONS DE RUE DESSINATRICES et DESSINATEURS :

Chaque jour, les dessinatrices et dessinateurs de presse s’installeront devant les Anartistes et sur la place de la Mairie pour dessiner en direct au contact du public. Expositions, caricatures et dédicaces pour les petits et pour les grands. Nous accueillons cette année : Nadia KHIARI (Willis from Tunis), Christine TRAXELER (TRAX), Lily LUCA et leurs acolytes masculins Fathy BOURAYOU (Organisateur du festival international du dessin de presse de l’Estaque à Marseille), Pierre BIZALION (BIZ), Serge SCOTTO et son chien SAUCISSE, RED, Stéphane PARIS (BESOT), PAKMAN, ÏOO, GIEMSI, SERGIO, FLAVIEN, Stéphane FONGARO, le journal ZELIUM, le journal FOUTOU’ART (Lyon), les éditions YAKA YAKA (Tunisie).

DÉAMBULATIONS :

LE CLOWN PATEURIQUE

Le clown déambulera avec son spectacle « BULLES, BALLES et BULLES ». Du jonglage, du dessin et des bulles de savon.

NO MADE NO SYSTEM

La Compagnie Autour du Nez vous présente la toute fraiche création de la compagnie ! Un triporteur qui dévale les rues sur un tempo latino des 50’s ou sur un rythme endiablé des 80’s, c’est par ici… suivez le guide… et c’est parti pour un grand détour du monde… A écouter sans modération !

PRÉSENTATION DES DESSINATEURS ET DES PLASTICIENNES

NADIA KHIARI (WILLIS FROM TUNIS)

“Willis from Tunis est né jeudi 13 janvier 2011, durant le discours du président déchu tunisien qui promettait, entre autres, la liberté d’expression. Au départ, cette chronique graphique du chat était le moyen de partager avec l’entourage direct de l’auteur, sur facebook, son ressenti vis-à-vis de la situation historique que les tunisiens vivaient. Sur le ton de l’humour grinçant, le matou chroniquait l’actualité au jour le jour. D’une vingtaine d’amis sur facebook, Willis est suivi par plus de 20 000 personnes aujourd’hui. Nadia Khiari, enseignante en arts plastiques, peintre et directrice artistique d’une galerie d’art à Tunis, a sorti un recueil des chroniques de la révolution et publie des dessins dans Siné Mensuel. Elle a reçu le Prix Honoré Daumier lors de la deuxième rencontre de Cartooning for Peace à Caen, été nommée Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège et fait l’objet de différents reportages diffusés sur TV5 Monde.

Lily LUCA

Outre ses talents d’auteur-compositeur-interprète, Lily nous a étonné par son coup de crayon. Sa place parmi les dessinateurs nous a semblé évidente.

TRAX (Christine TRAXELER)

Trax est une dessinatrice de presse française. Avocate pendant 7 ans, elle est également une grande voyageuse (l’Inde par la route en 1977, le Népal, Ceylan dans une hutte de palmes, le Maroc à vélo, l’Atlantique en voilier, les USA en stop). Organisatrice de festivals musicaux, comédienne, peintre décoratrice, dessinatrice de presse et caricaturiste, ses dessins et ses articles paraissent dans Le Ravi , Barricade, les sites de R.A.P. (Résistance à l’Agression Publicitaire), les Déboulonneurs, Nosotros Incontrolados, Vélorution.
Militante, désobéissante, déboulonneuse de pub’, décroissante, elle considère que, comme la paresse est l’acte révolutionnaire le moins fatigant, le dessin de presse est l’arme révolutionnaire la plus rigolote.

Serge SCOTTO et son chien SAUCISSE

Arrivé à la littérature par des chemins de traverse, tour à tour instituteur, musicien ou artiste peintre, Serge Scotto a puisé dans son parcours atypique le sens du décalage qui est la marque d’une œuvre qui, souvent, “flirte entre le rire et l’insoutenable” (Le Figaro). Ce quadragénaire inventif se distingue au sein des auteurs marseillais par sa collection de casquettes : sans vergogne romancier, journaliste, parolier, auteur de BD ou illustrateur, mais également journaliste !

Tant de mérites n’empêchent pas pourtant que la plus grande gloire revienne à son chien, le célèbre Saucisse ! Rescapé des combats de chiens et adopté à la SPA, son double métaphysico-canin, qu’il a présenté aux élections municipales de Marseille en 2001 avec un certain succès puisque l’animal a ravi aux politiques 4 % des suffrages exprimés… Puis à l’instar de son maître, Saucisse devient dans la presse un chroniqueur citoyen remarqué, dont les tribunes sont depuis six ans éditées avec succès en recueils. Le sympathique canidé fait entendre sa ouah régulièrement dans les médias et devient un bon client des radios et de la télévision, pour lesquelles il chante volontiers… Jusqu’à son coup d’éclat de l’été 2009, lorsqu’il s’avère le premier candidat animal de l’histoire de la téléréalité, en intégrant Secret Story, l’émission de télé-réalité de TF1, faisant gagner 10000€ à la SPA de Marseille. Une étape de plus dans une carrière iconoclaste, qui ravit son vieux punk de maître et démontre par l’exemple, s’il en était besoin, que Serge Scotto est capable de tout !

Fathy BOURAYOU

Fathy Bourayou a la chance de savoir dessiner, ce qui n’est déjà pas donné à tout le monde. Il a également le mérite d’avoir toujours su garder intact son potentiel de révolte, ce qui lui a valu de devoir s’exiler d’Algérie en 1994 : las, le crayon n’y suffisait plus à mener le combat contre la censure et le fondamentalisme religieux ! Une fois débarqué en France, terre d’asile qui se targue volontiers d’excellence en matière de démocratie et de droits de l’homme, ce grand gaillard allait-il enfin se tenir tranquille, seulement occupé à sortir de la précarité ? Non, c’est à croire que c’est plus fort que lui… ou qu’il y a beaucoup à dire ici aussi ! Ses dessins fleurissent dorénavant dans la presse alternative régionale (Marseille La Cité, Le Ravi) et on peut l’entendre aussi ouvrir sa grande gueule régulièrement sur Radio Galère. Le caricaturiste est un trouble-fête, un dégonfleur de baudruche, un pourfendeur de beaux discours, qui sait réduire à néant les vaines paroles d’un trait de plume incisif ! Et si souvent le caricaturiste fait mal, c’est qu’il fait mouche et c’est un mal nécessaire : qu’il vous choque parfois, qu’il vous blesse même, que vous riiez jaune lorsqu’il fait rire de vous, que vous trouviez que “tout de même il exagère…”, ne vous trompez pas d’ennemi, ne vous laissez pas diviser et n’écoutez pas les esprits chagrins et les gens sérieux qui veulent la peau de Fathy Bourayou… C’est un gentil en sa colère ! Et croyez, bonnes gens, qu’il est toujours du bon côté !

BIZ

Biz est un dessinateur de presse français, né en 1955. Il dessine depuis 1978, publiant des strips et des dessins dans la presse quotidienne, la presse périodique et spécialisée. Il réalise également affiches, illustrations pour des ouvrages éducatifs, expositions, et intervient en direct pour animer graphiquement colloques et congrès. Il intervient ponctuellement dans les services Dialyse et Pédiatrie d’un hôpital et dans des Maisons de Retraite de l’Ariège. Il adore ce métier qui lui donne la liberté de faire chaque jour une bonne petite sieste dont il est définitivement accro ! Quelques unes de ses publications : Sud Ouest, L’Alsace, La Dordogne Libre, L’Est Républicain, Centre Presse, La Tribune du Gers, Le Journal de Mickey, French Weeks, Que Choisir en ligne, Chart’s…

BESOT

Illustrateur et caricaturiste, Red ! dessine surtout pour la presse. Il collabore avec de nombreux mensuels pour lesquels il aborde le dessin satirique, le dessin d’humour, le dessin sportif et les reportages dessinés. Il publie chez l’Atelier du Dessin les six albums de son personnage Marius Pivoine et produit avec la compagnie Arcane Amarante, le spectacle Balcon Story. Bésot, c’est un petit con d’étudiant gauchiste de 22 ans qui a décidé en 2009 de se mettre véritablement au dessin (et de choisir un blase incompréhensible de tous aussi). En septembre 2010, il connaîtra sa première publication dans le fanzine Foutou’Art (où il est toujours, car c’est un garçon fidèle). Depuis, enfin actuellement, il dessine pour L’Humanité (dans la rubrique Libres-Echanges), Le Sans-Culotte 85 et le fanzine Malopié (où il fait de la BD dedans).

PAKMAN

Nous l’avons rencontré en septembre 2013 dans le stand « Les Anartistes » que nous avions implanté à la Fête de l’Humanité. Il nous a paru évident de l’inviter sur notre festival pour le remercier de cette belle dédicace aux Anartistes. On peut voir ses dessins dans Zélium, Bakchich, La Mèche.

SERGIO

Officiellement caricaturiste depuis 2009, il dessine pour les particuliers et les entreprises ainsi que pour la presse indépendante. Il collabore notamment pour Zélium, Le Sans-Culotte 85, La Mèche, Barricade. Dès qu’il sort sa planche à dessin, plus rien n’arrête Giemsi “C’est ma façon de m’exprimer, de faire ressortir une certaine part de violence.” Que ce soit pour traiter d’actualité ou simplement raconter de petites histoires, il n’hésite pas à verser dans le “trash”. Un style qui est aujourd’hui sa marque de fabrique dans le milieu, où son nom prend petit à petit de l’importance. Avec des amis dessinateurs français et belges, le Tourangeau Sergio a lancé la revue satirique Zélium, il y a deux ans. Un mixte de dessins (50 %) et de textes (50 %), sans publicité, qui donne la possibilité aux dessinateurs de s’exprimer librement.

Stéphane FONGARO

Un vieux complice de notre association, il croque, dessine, caricature ce qui l’entoure avec humour et malice. Il a longtemps dessiné pour L’HELICON, journal quotidien édité lors du festival PRINTIVAL BOBY LAPOINTE de Pézenas, et réalisé des illustrations pour le service culturel de la ville de Mèze.

YAKA YAKA

Révélé à partir d’une rencontre, comme toutes les bonnes initiatives qui naissent sur les frêles lignées du hasard, mais surtout accouché suite à la volonté de quelques personnes, dont « Hasni », du site « Réveil Tunisien », élément perturbateur et subversif pour les consciences frileuses, censuré et piraté pendant l’ère Ben-Alienne, qui, en ayant fait la découverte de « Willis », « matou » actif depuis le 14 Janvier, a tout naturellement manifesté le désir d’en faire la connaissance. C’est ainsi qu’à la fête de l’ « Huma », à Paris en Septembre 2011, autour d’ « Hasni » et de « Willis », se sont rassemblés « Lagrande Yakass », les anciens de « Réveil Tunisien », et les artistes de l’ouvrage bédéiste « Koumik ».

« Willis », félin qui possède la propriété d’être aussi caméléon, vu le nombre impressionnant et toujours renouvelé des personnages (véritables phénomènes de société) qu’il cache dans ses moustaches, est né un certain 13 Janvier 2011 au soir. Le cœur gros et la langue enfin déliée, après l’écoute du fameux dernier discours de Ben-Ali avant sa fuite, « Willis » s’est littéralement « lâché(e) » sur le papier. Esquisse souvent parodique de « toi », « moi » et/ou les « autres », il apparait sur la toile pour nous faire rire tout doucement et nous faire réfléchir très fort, et réciproquement. « Willis » qui a fait bien du chemin après, multipliant les festivals internationaux et collaborant, par exemple, avec l’historique « Siné Mensuel », n’a pas oublié sa vocation première et son souci originel : regrouper autour de lui tous les joyeux lurons qui le désirent, pour se moquer des institutions qui se moquent de nous.

A partir de volontés analogues, est né le concept « Yaka-ien », aux détours de mots et de syllabes, de consonnes et de voyelles griffonnés sur les pages de feuilles arborées sur une table de bistrot. Dans sa forme linguistique la plus éclatée est donc venue au monde la syllabe « Yaka », digne héritière d’un Tristan Tzara, éprise des écoles dadaïstes qui affirmaient l’avènement du hasard comme instant de création et genèse de l’œuvre d’art. « ‘’Yaka’’ y aller », et c’est comme ça que c’est parti. En Octobre 2011 le site « YakaYaka.org » était en ligne. Une satire sociale, une réflexion cynique des strates politico-médiatiques et socioculturelles que la Tunisie, de l’intérieur et de l’extérieur, traverse. Refusant d’être comparé à « Charlie Hebdo », qui à coups de communication et de publicité, est devenu progressivement beaucoup plus dirigé par un esprit commercial et mercantile que par un esprit substantiellement subversif, « Yaka Yaka » se veut avant tout rassembleur d’individus autour de la liberté d’expression. « Tout le monde peut entrer au ‘’Yaka’’», dit « Lagrande Yakass », « le rédacteur en chef » du site, « pas en chef du tout ». Les fondements de la ligne éditoriale étant « les coups de gueule ».

Une tribune pour s’exprimer, dans la transgression, sans s’accoler ni accoler aux autres une étiquette de journaliste, de critique ou d’intellectuel « x ». Un refus de la mise en boîte dans une archive donnée, comme une fenêtre différente sur la Tunisie, accentuée par un type de diversité présente sur le net. « Yaka » a donc lancé des rubriques inédites, des personnages ont poussé leur premier cri dans « Yaka », et nous remarquons surtout que les dessins et les lignes réflexives sont affranchis du dogme patriarcal.

Yaka Yaka est ce genre de site qui regroupe des caricaturistes, des bloggeurs, des illustrateurs, auteurs qui détournent et retournent la réalité dans laquelle nous évoluons quotidiennement, et qui, avec leurs origines cosmopolites, ont traversé les géographies statiques pour atteindre des sphères toujours mobiles.

FOUTOU’ART

Le Zine Foutou’Art est né de l’envie d’ouvrir sa gueule sous le régime de Sarkozy et voit la première fois le jour en 2009. Dans un contexte bien particulier de « lutte » contre le projet de LRU (relative aux libertés et responsabilités des Universités). Nous en avions marre de lire les flots d’intox dans les médias locaux à l’égard des initiatives des mouvements de gauche et alternatifs. Avec l’abondance des outils à l’heure d’aujourd’hui (ordinateur, matériel photo/dessin, caméras,…), nous nous sommes demandés pourquoi ne pas faire notre propre journal. De plus, la parution du journal photocopieuse « Outrage » nous avait inspiré et nous les remercions !!!

Lyon qui fut la mère, il y a deux siècles, des journaux satiriques, n’a plus qu’un seul journal satirique (de droite), « Les Potins d’Angèle » dont le rédacteur principal est un ancien du journal « Minute ». Nous sommes le seul journal papier lyonnais à ouvrir nos pages aux jeunes artistes provocs et mal élevés ! Nous censurons uniquement tout ce qui nous semble capitaliste ou raciste (bien entendu, nous n’avons jamais eu à le faire). Nous nous inspirons de tous les mouvements artistiques révolutionnaires du début du XXème siècle, tel que le Dadaïsme, le Situationnisme, et même un peu d’Art Brut. Grand(e)s adeptes des journaux comme Fluide Glacial, Psikopate, Hara-Kiri, ou encore Siné Mensuel, nous voulons représenter la nouvelle vague satirique lyonnaise.

Foutou’Art paraissait initialement « quand ça lui chantait », à peu près tous les quatre mois. Mais nos rangs rédactionnels s’étant agrandis avec l’âge, nous nous sommes lancés e défi, depuis novembre 2012, de rééditer notre journal avec une périodicité mensuelle : Plus d’infos, plus de dessins et plus de poilade !!! Aidez-nous en le criant sur tous les toits : « Le Foutou’Art nouveau est arrivé !!! »

ZELIUM

Notre projet éditorial est né d’un constat simple : plus on est de fous, plus on rit ! Zélium, c’est une centaine de bénévoles, dessinateurs, journalistes et chroniqueurs, c’est 3 ans de publications, de festivals et de belles rencontres. Malgré la crise de la presse et la prédominance du modèle numérique, Zélium fait le pari d’une publication satirique imprimée, indépendante et subversive, sans publicité ni actionnaire. Son credo, c’est la rigolade séditieuse, la marrade subversive, c’est la plume explosive et le crayon en pétard.

Dès son premier numéro, paru dans les kiosques en février 2011, il a su fédérer la crème des auteurs du paysage satirique en France, en Belgique et ailleurs, avec des contributeurs réguliers issus notamment de Hara-Kiri, Fluide Glacial, Le Monde, L’Écho des Savanes, Siné Mensuel, Bakchich, Psikopat, l’Humanité, Charlie Hebdo, Politis, etc

COLETTE PIEDCOQ

« CHEMINS DE VIE , FEMMES EN MARCHE »
Femmes en chemin, femmes en marche, femmes debout.

Chemins difficiles, tortueux,périlleux,semés d’embûches contre leur liberté, contre leur dignité, contre leur vie, ici comme ailleurs. Mais les femmes sont en chemin. Les femmes sont porteuses de vie, elles sont multiples, elles sont debout, elles sont en marche. Ces figures de femmes, je les porte en moi, elles naissent un jour, chimères posées au pinceau, dans la volupté des formes, de la matière, des couleurs. Elles m’imposent leur mystère, leur questionnement, leur silence, m’emmènent sur des sentiers sinueux, dans des paysages improbables, recherche solitaire vers l’intériorité, la profondeur, loin de la représentation réaliste, malgré la jubilation des formes ; C’est mon témoignage, celui d’une femme unique et si semblable à toutes les femmes du monde, « une sorcière comme les autres »

« No hay camino, el camino se hace al andar » (A. Machado)(Il n’y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant) « If I can’t dance, I don’t want to be a part of your revolution » Emma Goldman

Expositions

6-8 Juin  Expo du dessin de press, de la caricature et de la satire              Place de la Mairie            Gratuite

6-8 Juin  Expo de Sally Diallo, K Role, Colette Piedcoq, Virginie                  La Maison Verte              Gratuite

Fongaro, les Dentellières de Magalas

Concerts

6 Juin    21h Concert  avec                                                      Salle Polyvalente             15/18€

Francesca Solleville

Fantine Leprest

7 Juin    21h Concert  avec                                                       Salle Polyvalente             15/18€

Barbara Weldens

Geraldine Torres (et ses invitees)

8 Juin    21h Concert mélangé avec                                     Salle Polyvalente             15/18€

Melissmell (« sensible et humaniste »)

Davai (group)

6 Juin    Apéro Concert 18h :  Sabine Drabowitch et Galim                           Anartistes                          au chapeau

7 Juin    Apéro Concert 18h :  Marie D’Epizon et Lily Lucas                         Anartistes                          au chapeau

8 Juin    Apéro Concert 18h :  Adentro Wat                                                         Anartistes                          au chapeau

Spectacles Pour Enfants

7 Juin    15h :      Le Serrurier Magique                                                                   Salle du Peuple                au chapeau

8 Juin    15h :      Le Grenier de Felicie                                                                     Salle du Peuple                au chapeau

8 Juin    16.30 :   Le Loup de Nous                                                                            Salle du Peuple                au chapeau

Autre Choses…

6 Juin    14h-16h :             Atelier d’écriture                                                           La Maison Verte              Gratuite

7 Juin    14h-16h :             Atelier d’écriture                                                           La Maison Verte              Gratuite

8 Juin    14h-16h :             Atelier d’écriture                                                           La Maison Verte              Gratuite

 

7 Juin    16h :      Débat avec de jeunes ayant travaillé sur le projet           La Maison Verte              Gratuite

8 Juin    16h :      Débat sur les droits de femmes                                              Anartistes                          Gratuite

 

6-8 Juin  16.30h :  Furie (S) ( ?????) par le Compagnie Effet Mer               La Maison Verte              gratuite

 

6-8 Juin  17h :  restauration tout les soirs                                                            Salle Polyvalente

 

Pass 3 jours : 50€ pour deux personnes / 30€ pour un personne

RÉSERVATION :  04 99 57 96 32 ou 06 77 62 12 77