etoffe

Exposition pluri-disciplinaire ” L’étoffe même du Corps ” Chapelle du Quartier Haut à Sète du 18 janvier au 8 février 2014

le projet « l’étoffe même du corps »

INTENTION

Lors de notre rencontre, nous avons été frappés par la différence de point de vue et de narration de nos travaux et de notre façon d’envisager le photographique. Attirés, stimulés par cette altérité, collaborer nous semblait comme une évidence, sous la forme d’un projet commun.
Nous nous sommes alors fixés des règles, un processus d’action. Enfin, nous avons opté pour un thème suffisamment universel pour préserver nos différences d’interprétation et issu d’une fascination commune, « LE corps».

Thème universel, fascinant, nous permettant d’exploiter notre duplicité de regards, de façon et d’inspiration… pour mener à bien ce travail, nous l’avons élaboré comme une recherche, divisée en plusieurs étapes construites ensemble à travers l’apprentissage de nos modèles. Avec le long terme comme allié, ce processus pouvait être testé et modifié au be-soin. Car si l’image fixe, finie, est témoin d’un moment précis, l’avancée de nos recherches est à l’image du corps, en constante évolution.

LA CORPORÉITÉ, L’IMAGINAIRE ET SENSATIONS

La temporalité et la corporéité nous intéressent en tant que ré-cepteurs et vecteurs des relations humaines. Ils servent et agrémentent ici notre propos. Notre recherche est ainsi orientée vers la notion de corpo-réité évoquée par Michel Bernard dans Le corps : une déconstruction du concept occidental traditionnel de «corps» et de l’image d’un corps-bas -tion, refuge de l’individualité contre une société tentaculaire. La réalité de notre corps est façonnée par nos fantasmes qui reflètent eux-mêmes des mythes forgés par notre société…

Pour cette exposition, nous avons suivi 5 corps, 5 identités et 5 disciplines :
Omar Dakiri, Buto, Danse contemporaine
Hamid El Kabouss, Hip Hop, DANSE 
Hugo Nadal, Boxe
Céline Picard, Chant Lyrique
Julien Didier, musicien, Contrebasse

Le projet « l’étoffe même du corps »

Le corps, source de vitalité

Piège à sentiment

Le corps est véhicule et vecteur, il trahit les émotions et change le monde dont il est partie. Chaque personne exprime différemment plaisir, douleur, envie à travers lui, le corps reçoit et émet. Ce sont ces aller retours qui nous intéresse et son interaction avec l’espace, avec l’autre avec lui même.
Nous utiliserons chaque corps comme un ensemble d’expérience, de culture et de ressenti. Nous nous intéresserons également aux individu conduisant et habitant ces corps. Ce travail sur le corps ne se limitera pas à une tentative de représentation esthétisante de la danse ou d’une autre forme d’expression corporelle. Nous produirons des images, mais aussi des témoignages écrits et audios afin de scénographier et d’accompagner cette recherche visuelle.

Le corps trahit et cache, c’est ce que nous voulons voir.

PROBLEMATIQUES :

Le questionnement, auquel nous répondrons en collaboration avec les modèles grâce à nos recherches et propositions visuelles, évoluera tout au long de ce projet. 
Dans le désordre et sur une liste non exhaustive, nos problématiques seront :

Peut-on penser le corps en termes de dedans et de dehors ?

Voulons-nous fixer le mouvement ou témoigner de ce qu’il va devenir ?

Les artistes peuvent-ils utiliser leur corps comme des vecteurs et à quelle condition?

Comment travailler sur la dimension culturelle, imaginaire ou ressentie du corps ?

Le corps peut-il être envisagé autrement que comme une réalité anatomique, close et intime ?

La Corporéité, Imaginaire et Sensations

Nous nous orienterons dans cette recherche vers la notion de corporéité évoquée par Michel Bernard dans ses ouvrages sur le corps et la danse. Le corps et sa corporéité nous intéressent en tant que récepteurs et vecteurs des relations humaines. De plus, ils servent et agrémentent notre propos.

EXPOSITION 
Chapelle du Quartier Haut à Sète
2 points de vue, 3 étapes, 1 espace, 5 modèles

LE PROGRAMME DU VERNISSAGE
18h ouverture des portes de la chapelle
18h30 performance proposée par nos modèles
19h30 concert canibal Dandies // swing Nouvelle orleans
20h Echanges avec le pubic et nos collaborateurs présents

LES ESPACES
L’entrée / Le hall // Affichage de nos recherches autour de la pratique des modèles, Format papier en bande de 90 cm par 300 à 450 cm. Observations
La nef / le centre de la chapelle // Espace de prise de vue 5 tirages 110*110 cm des 5 modèles, Textes de Pauline Catherinot et sculpture installation de Mehdi Melhaoui et sarah Thiriet . Recherches
Le coeur // Espace fermé, intime dévoilant identités et ressentis de nos 5 modèles. 5 portraits 20*20cm Textes de Pauline Catherinot, Environnement sonore composé des témoignages des modèles autour de leur corps et de leur pratiques artistiques, culturelles et sportives.

Le Dossier de Presse

[iframe src=”//e.issuu.com/embed.html#8431274/6227128″ frameborder=”0″ allowfullscreen width=”525″ height=”735″]

Obtenir tous les renseignements sur le site: www.letoffememeducorps.fr