Ce mercredi, les voûtes de la Collégiale Saint-Jean ont accueilli un nombreux public venu entendre une musique des plus inattendues…

Le 7 août 2013 à 21h30 « Les Amis de Pézenas », avec le soutien de la Ville de Pézenas, de l’Ensemble paroissial Saint-Roch en Piscénois et, des Caves Molière avaient organisé un concert Gongs et Orgue avec le Trio Les Chants du Gong Orchestra  : Pascale Cochez (gongs), Ludovic Guy (gongs), Jean-Michel Bloch (orgue).

COLLEGIALE ST-JEAN05

Pascale Cochez , Ludovic Guy créent une musique vibratoire avec des gongs venus et utilisés depuis l’antiquité en Chine pour des cérémonie sacrées. Jean Michel Bloch, titulaire de l’orgue de Grenzing de l’église de Belvès-en-Périgord, fera, en compagnie de ses amis musiciens avec les gongs, le pari d’associer ces instruments anciens pour composer un concert des plus étranges.

COLLEGIALE ST-JEAN08Le résultat consiste en une ouverture avec l’orgue qui nous joue la Passion selon Saint Mathieu : chant religieux de plainte sur la passion du christ mort et ressuscité.
Sur ce même thème la Réponse des gongs s’articulera avec les morceaux de cette musique liturgique joués à l’orgue . Les Gongs nous emmènent ailleurs, nous éloignent des contrés de la contrition, nous font oublier la douleur de la chair crucifiée….

De quel bel éclat brille l’étoile du matin ? Oui, nous sommes dans les étoiles intersidérales, dans le chaos du noir de l’azur, dans l’azuré infini, dans le tumulte des adieux au monde, avec le soleil qui fait danser le monde dérisoire, tous les mondes. Nous étions engloutis dans le long mugissement sonore, dans la douceur d’un fond sonore vibratoire, et soudain des vibrations stridentes, sans doute trop, pour des oreilles humaines.

Et l’orgue me demandez vous ? Pareil à lui même, avec emphase, dans une musique quelque peu répétitive, offrant sa plainte au monde soumis .La, le répons des gongs trouvait son sens en nous menant vers des chemins de liberté malgré l’effroi d’avoir à rencontrer le dieu inconnu et inhumain.

Alice Caron Lambert