CP tournée MATHIEU MADENIAN.pub

Du 11 au 17 Juillet 2013, tout le programme des concerts !

Jeudi 11 juillet 2013

BILL WYMAN’S RHYTHM KINGS
De son vrai nom William Perks, Bill Wyman grandit dans les quartiers pauvres de sa ville natale. A 15 ans, il trouve un job chez un bookmaker, qui lui permet de faire l’acquisition de sa première guitare cinq ans plus tard. Il gratte quelques morceaux de basse, s’achète ampli sur ampli avant de répondre à l’annonce qui changera sa vie : « Stones cherchent bassiste ». C’est en 1989 qu’il enregistre son dernier album avec les Stones, qu’il quitte le 6 janvier 1993 après une tournée lucrative. 
Ce n’est qu’une semi-retraite puisqu’en 1993, il sort un autre album solo, Struttin Our Stuff, qui est le premier album d’une trilogie comportant 56 morceaux, une anthologie de la musique de la seconde moitié du vingtième siècle abordant divers styles de musique tels le swing, le blues, le rhythm & blues et bien sûr, le rock ‘n’ roll. Il est accompagné, par des musiciens prestigieux tels, Eric Clapton, Peter Frampton ou Stevie Winwood. 
Depuis 1997, il a fondé son propre groupe : Bill Wyman’s Rhythm Kings.
Bill Wyman participe pleinement à la légende des Rolling Stones. Il restera pour l’image du groupe sur scène le bassiste immobile toujours placé dans la pénombre, ni timide, ni effacé, mais mystérieux et énigmatique.
Suite aux remplacements de JOE JACKSON par BILL WYMAN les anciens billets restent valables. Les remboursements sont possibles jusqu’au 15/06/2013. Se rapprocher du festival au 04 67 59 84 20 pour connaitre les modalités.

 

BIG BAND BRASS
Le Big Band Brass, créé il y a douze ans par le trompettiste Dominique Rieux, a accompagné de nombreux artistes prestigieux en France comme à l’international tel que Rob Mc Connell, Didier Lockwood, Nicole Croisille, Natalie Dessay, Michel Leeb entre autres.
Les dix-neuf musiciens de grand talent qui composent cette formation sont réunis autour des musiques du guitariste Louis Martinez, et sont arrangées par Monsieur Ivan Jullien (grand prix de la Sacem 2009) et arrangeur de Michel Legrand, Claude Nougaro, Henri Salvador, Michel Jonasz, Dee Dee Bridgewater…
Les arrangements de ces magnifiques compositions sont à la fois puissants et chargés d’une très grande émotion.

 

Vendredi 12 juillet 2013

THOMAS ENHCO
Thomas Enhco Né en 1988, Thomas Enhco commence le violon à 3 ans et le piano à 6 ans, écrit ses premières compositions et donne ses premiers concerts à l’âge où normalement, on joue aux billes dans la cour de récréation. Ces trois dernières années, Thomas Enhco a connu une ascension fulgurante dans le monde musical : lauréat du Concours Martial Solal, vainqueur des Django d’Or 2010, compositeur de deux musiques de film et vainqueur du FIPA d’Or, concerts à un rythme effréné dans le monde entier (plus de 130 en 2011, dans 14 pays et sur 4 continents), il a multiplié les projets audacieux en solo, duo, trio et quartet, et a déménagé cette année à New York, où il a récemment enregistré avec ses héros Jack DeJohnette (Miles Davis, Keith Jarrett…) et John Patitucci.

 

STEFANO DI BATTISTA & SYLVAIN LUC QUARTET
Deux virtuoses, deux maîtres incontestés de leurs instruments, deux sublimes talents. Une guitare charmeuse, un saxophone lyrique. Sylvain Luc est l’un des plus brillants guitaristes actuels, aventurier aux subtilités harmoniques et raffinements rythmiques reconnus.
Stefano di Battista, brillant, impétueux et généreux, insuffle tempos casse-cou et neo-bop volubile.
Depuis des années, qu’ils se croisent sur les scènes françaises et internationales, les deux solistes avaient envie de monter ensemble sur scène. Accompagnés par une rythmique américaine, la rencontre de ces deux leaders promet de faire des étincelles.

 

Samedi 13 juillet 2013

KENNY GARRETT
Faisons sobre : tout simplement l’un des plus grands saxophonistes. Ses fans débordent le monde du jazz mais il est vrai qu’on l’a entendu au côté du rappeur Guru, de Sting ou encore de Peter Gabriel.
Un talent insaisissable : « Je suis en perpétuel mouvement, je suis ce que je ressens » a-t-il prévenu. Commencée à bord du Duke Ellington Orchestra, sa carrière est jalonnée d’albums à succès et de noms de stars : Miles Davis, Art Blakey, Marcus Miller…
Passant du lyrisme à la pop funky, des influences de l’Asie à celles de l’Afrique, Kenny Garret n’en finit pas de nous surprendre.
« Je ne cherche pas : je trouve » disait Picasso… Il pourrait lui piquer la phrase.

 

TROMBONE SHORTY & Orleans Avenue
Le 2 janvier 1986 à La Nouvelle-Orléans naît Troy Andrews. Andrews joue du trombone dans les fanfares dès l’âge de six ans, d’où son surnom « Trombone Shorty ». Son frère ainé James Andrews est trompettiste et chef d’orchestre, Trombone Shorty n’a qu’à mettre ses pas dans ceux de son ainé. Il sort diplômé du New Orleans Center for the Creative Arts, succédant ainsi à des pointures comme Wynton et Branford Marsalis.
Lenny Kravitz engage Trombone Shorty en 2005 pour intégrer la section de cuivre de sa tournée mondiale. Lorsque l’ouragan Katrina dévaste sa ville natale en août 2005, Trombone Shorty se mobilise aux côtés de tous les musiciens de la ville, The Neville Brothers en tête. Trombone Shorty travaille dès 2006 aux côtés de U2 et Bob Ezrin, avant de devenir ce qu’il est convenu d’appeler « une bête de scène », emmenant ses musiciens et les spectateurs sur la route du « supafunkrock », ainsi qu’il décrit sa musique. Il réussit l’exploit en 2010 de capturer cette folle énergie sur l’album Backatown. Jazz, funk, soul, rock, se mélangent avec l’aide de Lenny Kravitz et Allen Toussaint, dans un album qui n’est pas sans rappeler les grandes heures des JB’s ou de Parliament.

 

Lundi 15 juillet 2013

JAMIE CULLUM
Jamie Cullum est un musicien de jazz charismatique qui a su déplacer les lignes du jazz, de la pop et du rock avec un style unique. Avec déjà en poche un Grammy, deux Golden Globe et deux Brit Awards, Jamie Cullum est l’artiste jazz britannique le plus apprécié, il a vendu plus de 5 millions d’exemplaires des albums ‘Pointless’, ‘Nostalgic’, ‘Twentysomething’, ‘Catching Tales’ et ‘The Pursuit’.
Le succès de Jamie est vérifiable tout autour de la planète, il se produit partout dans le monde, de Seoul à Sao Paolo, de Fujirock à Glastonbury, de Hambourg à Hollywood où il a travaillé avec Clint Eastwood sur la bande originale de Gran Torino. Jamie Cullum a écrit pour le West End Theatre ainsi bien que pour la BBC TV, il a aussi présenté des émissions sur VH-1, Sky Tv et BBC TV, est intervenu sur plusieurs documentaires de la BBCRadio 2 sur des sujets comme Blue Note Records, Herbie Hancock, Jimi Hendrix et Quincy Jones. Il présente d’ailleurs chaque semaine sa propre émission sur BBC Radio 2. Nouvel album prévu en 2013.

 

GAGNANT TREMPLIN 2013 – LIGHT BLAZER
Le gagnant du traditionnel Tremplin Jazz à Sète pour 2013 est Light Blazer.
Le groupe est créé en novembre 2010 à l’initiative du saxophoniste parisien Jonas Muel .
Sa démarche : donner à la notion de « jazz fusion » tout son sens par un réel mélange des genres.

 

Mardi 16 juillet 2013

IBRAHIM MAALOUF
Quatrième album d’Ibrahim Maalouf, Wind marque un tournant artistique pour le trompettiste. Auréolé du succès incontestable de sa trilogie entamée en 2007, Ibrahim change de braquet et nous offre une véritable bande originale d’émotions.
Diagnostic était le 3ème volet d’un triptyque musical que le trompettiste Ibrahim Maalouf a entamé en 2007 avec Diasporas, son premier album, et enrichi avec Diachronism deux ans plus tard. Mieux qu’une continuation, ce disque était l’aboutissement d’un travail de recherche sur le jeu des harmonies, la dynamique des tonalités, leur acclimatation aux rythmes, les connivences insoupçonnables entre différents styles musicaux. C’était également une démarche personnelle, profonde, un véritable travail sur soi. Wind est une démarche plus collective, organisée autour d’une nouvelle équipe de musiciens composée de Larry Grenadier (basse), Clarence Penn (batterie), Mark Turner (saxophone), Frank Woeste (piano).
« Je dédie cet album à Miles Davis dont le génie a complètement inspiré mes compositions.
C’est un rêve qui s’achève et le doute qui réapparaît comme toujours avec la sortie de cet album. »
– Ibrahim Maalouf –

 

AVISHAI COHEN
Le contrebassiste new-yorkais Avishaï Cohen est une star. En confrontant jazz classique, tradition musicale israelienne et musique pop, il fait du jazz une musique populaire.
Il a à peine quarante ans mais est considéré comme un des musiciens les plus populaires de la planète jazz. Il ne le doit qu’à son talent, qui lui a permis de jouer aux côtés de Bobby Mc Ferrin, Roy Hargrove et Herbie Hancock. Il a aussi l’art de ne jamais reproduire ce qu’il sait déjà faire, c’est pour cela que chacun de ses albums et chacun de ses concerts est un nouveau voyage. Ceux qui l’ont déjà vu en trio, dans un engagement total, transpirer sur sa contrebasse, en symbiose avec batteur et pianiste, le découvriront à l’Onde en trio aussi, mais également accompagné d’un quatuor à cordes et d’un cor anglais. La magie opère à chaque fois. Et les salles sont debout à chaque fois aussi.

 

Mercredi 17 juillet 2013

LIZZ WRIGHT
Cette admirable chanteuse est une des plus délicates interprètes actuelles, dans un style qui balance entre gospel, blues et jazz. Après trois albums qui ont valu à Lizz Wright d’être désormais considérée comme une artiste jazz « qui compte », elle interprètera son nouvel album Fellowship à l’occasion de sa tournée 2012-2013.
Un album qui nous offre plusieurs pépites, comme la très belle version de In From The Storm de Jimi Hendrix ou Presence of the Lord composé par Eric Clapton, mais aussi des thèmes signés Meshell N’Degeocello, Angélique Kidjo ou Toshi Reagon entres autres.

 

BETH HART
Grâce à des prestations « live » imparables en TV, radio et, bien sûr, en concert, l’américaine ne cesse de conquérir de plus en plus de fans dans notre pays. Après deux concerts complets à Paris en 2012 et une tournée d’été couronnée de succès, Beth Hart n’a pas attendu longtemps pour sortir son nouvel album et sera même de retour dans la capitale en 2013, à l’Olympia !
Après le succès de « Don’t Explain », (25 000 copies vendues en France), un album de reprises soul/blues enregistré en collaboration avec le guitariste Joe Bonamassa, Beth Hart nous revient donc aujourd’hui avec « Bang, Bang, Boom, Boom », un disque qui reflète à merveille le talent de cette chanteuse/pianiste exceptionnelle.
Beth Hart, c’est avant tout cette voix captivante. Dès qu’elle commence à chanter, le temps s’immobilise, les cœurs se mettent à battre à son rythme et les frissons envahissent doucement l’auditeur… Son histoire d’écorchée vive et ses différentes expériences ont forgé cette personnalité unique, qui n’est d’ailleurs certainement pas étrangère à son succès dans l’hexagone.
« Don’t Explain » a incontestablement servit de base à l’élaboration« Bang Bang Boom Boom », un disque enregistré dans les conditions « live », sous la direction du producteur Kevin Shirley (Led Zeppelin, Aerosmith, Black Crowes).Au dédale de cettenouvelle collection de compositions originales et très personnelles, Beth a laissé libre court à ses influences électriques. Entre le gospel façon brassband de « Spirit of God », l’épuré et magnifique « Thru the Window of My Mind », ou encore la romance façon BillieHoliday de «Baddest Blues», Beth exploite à merveille tous ses talents de chanteuse.

 

Infos Pratiques
Informations public :

04 99 04 71 71
CE et collectivités :
04 67 54 61 23

Concerts au théâtre de la mer :
Début des concerts à 21h.
Ouverture des portes à 20 h.
Parking disponible aux abords du Théâtre de la mer, sur la jetée et sur le môle.
Pour se rendre au théâtre de la mer il est conseillé de prendre les navettes fluviales
(+d’infos) : départ tous les 1/4 d’heure à partir de 18h45, grand parking du Mas Coulet
à l’entrée de Sète. Tarif : 1 euro A/R. Appareils photo et enregistreurs interdits.

Théâtre de la mer
Promenade du Général Leclerc
Route de la Corniche
34200 Sète
Tél. : 04 67 74 98 86