Le JAM, école de jazz et musiques actuelles ainsi que salle de concerts de 400 places à Montpellier, donne Carte Blanche à deux street artistes, AL STICKING et SALAMECH, respectivement collagiste et graffeur, pour investir et personnaliser la façade extérieure du JAM avec leurs créations.

 

VOICI LE MUR TEL QU’IL EST MAINTENANT

mur jam

 L’idée serait donc de faire une composition de personnages qui viendrait entourer la bâche au centre et qui représenterait chaque instrument récurrent au JAM. Le visuel présent en haut de page n’est pas définitif, et évoluera au fil de l’avancement du projet.

AL prendra lui même en photo les musiciens qui passent dans la salle de concert pour peindre une composition en noir et blanc au milieu…Face à chaque personnage, des nuées de lettres colorées créées par SALAMECH s’échapperont comme des ondes sonores. Pour les textes, les noms des artistes référents pour chaque instrument seront inscrits, mais aussi ceux des figures emblématiques, venues jouer au JAM auparavant et qui font partie de l’histoire de la salle.

Le but étant de réaliser cette oeuvre pour SEPTEMBRE 2013 avec une inauguration officielle en OCTOBRE 2013, mettant en avant les deux artistes, ainsi que tous les gens qui auront participé.

Un concert est prévu pour l’occasion où vous recevrez les contreparties en main propre!

Et je peux d’ores et déjà vous dévoiler le nom du groupe: MONTGROOVE

Voici un lien vers des extraits de leur concert à la ZAT de Montpellier en avril dernier:

 

Le street art, ou art urbain, est un mouvement artistique contemporain qui regroupe le graffiti, le pochoir, le collage, le light painting et d’autres formes d’expression graphique dont le support principal est la rue. Les artistes urbains proposent une réflexion, une réappropriation ou un détournement de l’espace public et confrontent leurs oeuvres aux passants.

En offrant cet espace d’expression à Al et Salamech:

le JAM leur met à disposition une surface exceptionnellement grande de plus de 150 m² (28 m de large, et hauteur pouvant atteindre 8 m)
le JAM affirme aussi son désir de s’inscrire dans ce mouvement urbain, et se refait une beauté en proposant une oeuvre artistique qui fera écho à l’activité musicale qu’elle propose à l’intérieur.
Vous, en finançant ce projet, non seulement vous soutenez leur travail et leurs créations mais vous donnez aussi toute la dimension populaire propre à cet art. Cette intervention profitera aux spectateurs du JAM, ainsi qu’aux élèves et redonnera des couleurs à ce lieu de convivialité.
A quoi va servir le financement ?

” LE NERF DE LA GUERRE “

Ce que vous devez savoir avant tout à propos du JAM:

c’est UNE ASSOCIATION qui s’autofinance à hauteur de 85%.
Ce qui veut dire qu’elle ne reçoit pas beaucoup d’aide financière de la part des institutions publiques, et pourtant, l’association s’efforce années après années de former des musiciens au monde professionnel et de programmer des artistes de qualité, dont un bon nombre de concerts gratuits.
L’énergie et la volonté sont les mots d’ordre de l’équipe du JAM, mais souvent ce sont les moyens financiers qui manquent, comme dans beaucoup de structures culturelles.
C’est pour ces raisons que le JAM fait appel à vous pour financer ce projet artistique.

alphoto_jpg_640x860_q85 (1)

Pour réaliser cette création, les artistes ont besoin de:

beaucoup de peinture: un pot ce couleur blanche pour la sous-couche et des bombes pour le reste
un échafaudage et une échelle (pour aller jusqu’en haut du mur),
et surtout, du temps précieux passé en amont à construire le projet (croquis, prises de vues, graphisme et préparations), et en septembre pour la concrétisation du projet!
Donc, cela donne en chiffes:

2500€ pour le matériel (peinture sous couche, peintures aérosols, peintures variées…pour 150m2 de surface)
1500€ pour les moyens de mises en oeuvres (location échafaudage, échelles, impressions, matériel supplémentaire pour les artistes, défraiements)

Le JAM

Association créée il y a plus de trente ans, le JAM est une solution alternative de perfectionnement, de suivi, d’évolution de la formation musicale de musiciens, tant au plan amateur que professionnel, qui, en trente ans a montré son succès en approfondissant des méthodes pédagogiques complémentaires des méthodes classiques, s’appuyant en particulier sur le « jouer ensemble » et sur la pratique sur scène. Chaque année un peu plus de 200 élèves s’y inscrivent, 14 instruments sont enseignés par 30 musiciens professionnels: au Jam, on fait ses gammes, et on improvise, quel que soit son niveau. Des artistes qui sont passés par le JAM il y en a quelques uns: Scotch&Sofa, Les Grandes Gueules, Mariane, Emilie Simon, Laurent Genies, Remi Panossian…

salle-jam_1_jpg_640x860_q85 (1)

Les locaux comportent dix salles de cours, un studio d’enregistrement et une salle de concerts qui peut accueillir jusqu’à 400 personnes avec 80 concerts programmés par an, autour du jazz, du blues, de la musique du monde, de la soul, du funk… les artistes viennent de différents horizons: régionaux, nationaux et même internationaux. Parmi les plus connus: Steve Coleman, Bill Evans, Eric Truffaz, mais encore Fred Wesley, Martha High, The Lost Fingers, Scotch&Sofa, Guillaume Perret, Nina Attal et bien d’autres…

Encore 10 jours pour participer au projet, rendez-vous sur HULULE.COM et participez à hauteur de vos moyens !