Début officiel de la 14ème édition du Printival, ce mercredi 24 avril, où le courageux Cyril sera présent chaque jour pour vous rendre compte de tous les événements de la journée.

Pour cette année, iDherault.tv travaille en partenariat avec RPH (Radio Pays d’Hérault) qui, chaque jour, dans l’émission “Eh v’nez les potes” animée par Adrien Delgrange (RPH), Jean Montussac ( RPH), René Pagés ( Radio R d’Autan) agrémentés de reportages d’Audrey Barat de Radio Saint’Aff’, vous permettra de vivre les temps forts du Festival accompagné de nombreux invités. A écouter tous les jours à 18h et rediffusée à minuit sur le 89 FM à Pézenas, 96.7FM à Lodève et et 102.9FM à Clermont l’Hérault.

Première émission avec, au sommaire, un entretien avec Dany Lapointe, co-directrice du festival et petite-fille de Boby et François Villet, administrateur. L’occasion de faire un peu le point sur la programmation de l’édition 2013, ainsi que sur les perspectives de cet événement, autant en fréquentation qu’en équilibre financier.

WALLY

Wally développe son goût pour la musique en écoutant les disques de Georges Brassens. Il se met à composer durant son adolescence, après avoir reçu une guitare en cadeau, et donne ses premiers concerts. Après avoir passé un BTS de chaudronnerie et tuyauterie industrielles, il enseigne dans un lycée en tant que maître auxiliaire en chaudronnerie.

Carrière musicale

Wally se consacre à la musique, devenant intermittent du spectacle. En 1981, il fonde le duo Wally et Freddy avec Freddy Ricci. Se produisant dans les cafés-concerts et les festivals, ils sont notamment à l’affiche du Printemps de Bourges en 1986. Rebaptisé Wally & Freddy trio à quatre à partir de 1988, le groupe donne près de 300 concerts en 5 ans.
Wally entame une carrière solo en 1994. Il donne une cinquantaine de représentations de son premier spectacle, intitulé Dernières chansons avant régime. Il signe en 1995 un spectacle en duo avec l’humoriste Chraz. Ils se produisent notamment à l’Olympia en première partie d’Eddy Mitchell pendant trois semaines et durant trois mois au théâtre des Blancs-Manteaux. Le label indépendant Boucherie Productions édite les premiers albums de Wally. Vivons intensément ! sort en 1996 et Presqu’heureux en 19982. Au début des années 2000, il signe un contrat avec Polydor / Universal, qui édite en 2003 l’album À vendre et le DVD du spectacle éponyme, puis l’année suivante le DVD du spectacle Deuxième démarque.
En 2000, Wally se produit pendant un mois au théâtre Le Trianon, à Paris. Il présente son spectacle suivant en 2003 et joue durant trois semaines au Vingtième Théâtre. En 2007, Wally repart en tournée avec un nouveau spectacle intitulé Absurdités protéiformes. Seul sur scène, il utilise un écran pour diffuser des extraits vidéo.
En 2011, l’artiste sort un CD de 99 chansons courtes, auquel ont collaboré l’humoriste Chraz, ainsi que Bill Couffignal, Philippe Lebrun et José Stimbre. Il présente sur scène le Best on de ses précédents spectacles.

Style et influences

Wally a construit son succès grâce ce qu’il appelle les « chansons courtes ». Ce sont de petites phrases accompagnées de quelques accords de guitare qu’il chante pour raconter une anecdote par exemple. Il a également lancé une pétition pour l’abolition de la flûte au collège qui selon lui est un « instrument de torture ».
Multi-instrumentiste, Wally joue de la guitare, de l’accordéon et du piano. Arnaud Vaulerin du quotidien La Croix le décrit comme un « chanteur crooner à la voix chaude et tendre qui emprunte à Henri Salvador et à Pierre Vassiliu ». Il cite Ferré et Allain Leprest parmi ses artistes favoris, ainsi que des auteurs-compositeurs tels Romain Didier et Yves Simon.

+ d’infos : www.wally.com.fr/

JULIEN FORTIER

Julien Fortier, auteur-compositeur à la voix rauque et aux textes empreints d’une poésie rare, se lance en solo après sept années passées en tant que leader du groupe Aménie (2 albums et plus de 100 concerts). En 2011, il sort son premier EP « Chloé » dans lequel il installe une atmosphère très personnelle : son univers se nourrit tantôt de mélancolie et de blessures, tantôt d’élégance, de douceur et d’ironie. La force des arrangements et des nuances associés à sa voix profonde et grave rendent cet opus bouleversant d’intensité et de sincérité. Il se produit sur scène selon deux formules : en duo piano/chant, dans une ambiance intimiste, ou bien accompagné de ses 5 musiciens, à la faveur d’une énergie plus rock.

« Alors, laissons-nous capter par la force de l’atmosphère personnelle, l’univers de mélancolie, de blessures, d’espoirs rehaussés d’ironie. Imprégnons-nous de la parfaite osmose entre le texte, la musique et l’engagement des musiciens, la force des arrangements, les ruptures de rythme et la présence de la voix. Une voix profonde qui descend dans l’extrême des graves en un parlé-chanté viscéral qui fouille les recoins du corps pour déceler l’indicible du « je », un jeu de voilé-dévoilé qui masque puis démasque le mystère écorché de Julien Fortier. » André Morel / La Main millénaire

Discographie :
« Chloé » – 2011 – La Cruauthèque

+ d’infos : www.julienfortier.net

Le calage technique de cette première émission ayant été assez délicat à effectuer, retrouvez demain dans nos colonnes un reportage plus complet sur la seconde journée du festival, le jeudi 26 avril.