Toujours dans la suite de la 51e Rencontre Cinéma de Pézenas, c’est aujourd’hui avec Reza Serkanian que nous avons un court entretien, à la fois sur sur son travail de réalisateur et sur son rôle au travers de l’Acid (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion).

L’ACID est une association de cinéastes qui depuis 20 ans soutient la diffusion en salles de films indépendants et œuvre à la rencontre entre ces films, leurs auteurs et le public.
La force du travail de l’ACID repose sur son idée fondatrice : le soutien par des cinéastes de films d’autres cinéastes, français ou étrangers.
Chaque année, les cinéastes de l’ACID accompagnent une trentaine de longs métrages, fictions et documentaires, dans plus de 150 salles indépendantes et dans les festivals en France et à l’étranger.
Parallèlement à la promotion des films auprès des programmateurs de salles et à l’édition de documents d’accompagnement, l’ACID renforce la visibilité de ces films par l’organisation de nombreux événements. Plus de 200 débats, lectures de scénarios, concerts, dans les salles françaises, les festivals et les lieux partenaires à l’étranger offrent ainsi la possibilité aux spectateurs de rencontrer les cinéastes et les équipes des films soutenus. Afin d’offrir une vitrine aux jeunes talents, l’ACID est également présente depuis dix-neuf ans au Festival de Cannes avec une programmation parallèle de 9 films pour la plupart sans distributeur. Depuis sa création, plus de 500 films ont ainsi été promus et accompagnés par les cinéastes de l’ACID.

REZA SERKANIAN est né en 1966 en Iran. A l’âge de 17 ans, il réalise ses premiers courts-métrages, et obtient bientôt de nombreux prix dans son pays. Il effectue des études de cinéma à Téhéran. A partir de 1989, ses films obtiennent une reconnaissance au-delà des frontières de l’Iran (Festivals de Clermont-Ferrand, Vila do Conde, Bilbao, Copenhague, Sarrebruck, Amiens, etc). C’est en 1997 qu’il décide de quitter son pays où la voix d’un cinéma traditionnel semble pourtant tracée pour lui.Après 2 années aux Pays-Bas, il s’installe en France où il réalise plusieurs courts-métrages et documentaires (entre autres, « Retrouvailles », une fiction en co-production avec l’Iran). Parallèlement, il poursuit une carrière de chef-monteur et de chef-opérateur (On ne devrait pas exister – Quinzaine des réalisateurs 2006 – Festival de Cannes).

En 2006, il revient à ses origines avec l’écriture de « Noces éphémères » (Prix SOPADIN – Prix France Culture 2007). Il s’associe bientôt à la création d’Overlap Films, société de production déléguée de Noces éphémères.

 

Le DVD sort le 9 Mars et vous pourrez le trouver dans vos points de vente habituels ou ici.